> Mobilité > Dossier Exchange Server : Introduction à  Microsoft Exchange 2010 Server (4/4)

Dossier Exchange Server : Introduction à  Microsoft Exchange 2010 Server (4/4)

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 03 novembre 2010
email

Nous avions vu lors de la première partie de cette série d’articles consacrée à Exchange 2010, qu’un des changements importants d’Exchange 2010 consiste à connecter l’ensemble des clients de messagerie sur le rôle CAS et non plus directement sur le rôle MBX comme c’était le cas pour les clients Outlook.

permet d’offrir un nouveau scénario de haute disponibilité abordé dans l’article paru avant l’été (Exchange Magazine mai 2009). Voici les autres changements concernant ce rôle.


Explorateur internet

Depuis Exchange 2000, il existe deux versions d’interface OWA (interface d’accès WEB à la messagerie Exchange) :

  • Une version dite légère, c’est dire, comportant une version épurée de l’interface aussi bien au niveau graphique qu’au niveau fonctionnel. Cette interface permet également d’activer les fonctions intégrées à Windows pour faciliter la lecture par les mal voyants.
  • Une version complète qui ressemble de plus en plus à l’interface du client Outlook. Jusqu’à Exchange 2007, l’interface complète n’est disponible que pour les utilisateurs d’internet Exploreur ; les utilisateurs ayant fait le choix d’un autre explorateur internet devant se contenter malgré eux, de l’interface légère d’OWA.


Pour ces derniers, Exchange 2010 va leur permettre de découvrir le plaisir de travailler avec la version OWA complète. En effet, les explorateurs internet Safari et FireFox sont désormais supportés par Exchange 2010 pour offrir aux utilisateurs de ces explorateurs, la meilleur expérience OWA. Lors d’un prochain numéro, nous aurons tout le loisir de parler des nouvelles fonctionnalités d’OWA 2010 ainsi que d’Outlook 2010.

Gestion de la GAL (Global Address List)

Gérer une vue cohérente de l’annuaire en fonction des différentes clients (OWA, Outlook) a toujours été un problème surtout lorsque l’on souhaite créer plusieurs vues d’annuaires : il existe sur le site Web de Microsoft un document de 30 pages rien que pour la configuration de la segmentation des annuaires sous Exchange 2007.
L’équipe de développement d’Exchange a travaillé sur ce point pour rendre la configuration plus simple et plus logique.

Les clients Outlook n’interrogent plus directement les contrôleurs de domaines Active Directory. Ils effectuent leurs requêtes en passant par les serveurs CAS ce qui permet de présenter une vue cohérente de l’annuaire aussi bien depuis Outlook que depuis OWA puisque les deux clients interrogent la même source.

Ensuite, il est possible de voir plusieurs GALs simultanément. Une de ces GALs sera sélectionnée automatiquement comme celle par défaut pour chaque utilisateur. Elle sera utilisée pour effectuer les résolutions de noms, mais l’utilisateur pourra quand même sélectionner des destinataires dans les autres GAL qui seront mises à sa disposition.

Enfin, les GAL offrent désormais, si les champs sont correctement renseignés dans l’annuaire, une vue hiérarchique comme représentée par la figure 3, simplifiant la recherche des destinataires, notamment lorsque l’annuaire comporte des milliers d’entrées.

Exchange Web Services (EWS)

Les EWS représentent la méthode universelle d’accès aux informations d’Exchange 2010. Terminées les multiples méthodes d’accès en fonction de ce que l’on voulait réaliser : ExOLEDB, WebDAV, CDOEx et Store Events. Ceci a pour principal avantage de simplifier la programmation des applications ainsi que la maintenance. Par contre, dans un premier temps, cela va compliquer le travail d’intégration des applications existantes car il va falloir les redévelopper. Ceci est également valable pour les applications tierces du commerce.

Les éditeurs, pour la plupart, travaillent à la mise en conformité de leurs applications pour les rendre compatibles avec Exchange 2010. Les principaux avantages des EWS sont leurs performances, la montée en charge ainsi que le fait que l’on puisse y accéder facilement depuis internet ce qui permet une ouverture à de nouveaux services comme la fédération, sujet que nous allons aborder au point suivant.

Comme vous pouvez le constater en regardant la figure 4, le serveur CAS dispose de 9 composants d’interfaçages d’entrées pour accepter différents clients, ainsi que de 3 interfaces de sorties pour transférer les requêtes vers les serveurs de l’infrastructure de messagerie. Les serveurs CAS sont nettement plus sollicités qu’ils ne l’étaient sous Exchange 2007 du fait du déport des connections MAPI initialement hébergées par le rôle MBX mais transférées vers le CAS sous Exchange 2010. Au moment de la rédaction de cet article, le ratio processeurs entre les rôles CAS et MBX n’est pas encore figé, mais la tendance actuelle est de 3 cœurs sur les CAS pour 4 cœurs sur les serveurs de boîtes aux lettres.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Microsoft 365 : Sauvegarde + Sécurité

Microsoft 365 : Sauvegarde + Sécurité

Découvrez dans ce Guide iTPro, les bonnes pratiques et solutions technologiques pour sauvegarder et sécuriser les données et les identités Microsoft Office 365. Ce nouveau guide pratique et opérationnel a été réalisé par les experts DIB France.

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 03 novembre 2010