> Mobilité > ESET renforce son anti-spams pour Exchange

ESET renforce son anti-spams pour Exchange

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 12 mai 2011
email

La nouvelle version de Mail Security pour Microsoft Exchange Server est disponible.

Cette release 4.3 est destinée notamment à renforcer la précision et la performance du moteur de détection de spams. Conçue pour accroître la protection du serveur de messagerie, elle cible les menaces contenues aussi bien dans les courriels souhaités que dans les indésirables.

ESET renforce son anti-spams pour Exchange

Mail Security s’appuie sur le moteur de détection NOD32 Antivirus 4. Outre sa capacité à repérer les menaces dans les messages, l’antispam et le dispositif de gestion des listes vertes (Greylisting) permettent le blocage de courriels indésirables avant qu’ils ne parviennent sur les postes de travail. La fonction de Greylisting permet également le rejet de serveurs diffusant des spams.

« Soucieux de faire évoluer nos produits en permanence, nous avons amélioré la fonction antispam, ajouté des outils et des journaux d’évènements pour faciliter l’administration de notre solution de protection de la messagerie Exchange. » a déclaré Pavel Luka, Directeur Technique d’ESET.

Le fonctionnement du logiciel a un faible impact sur la performance de serveur de messagerie car il n’occupe qu’une place restreinte en mémoire et dans son exécution. Il intègre plusieurs technologies, telles que l’usage de listes RBL et DNSBL, le contrôle de la réputation, l’analyse de contenus, le filtrage Bayesian, les règles sur les entêtes ou sur le corps des mails, la gestion des listes blanches/listes noires et la prise d’empreinte (fingerprinting).

Pour lutter contre les nouveaux Rootkits qui embarquent des fonctions de l’OS, Mail Security intègre une technologie appelée Anti-Stealth chargée d’éradiquer ce type de programmes malicieux visant à désactiver la solution de sécurité installée et à dégrader la qualité et la performance de l’antivirus et donc de la messagerie.

Au chapitre de l’administration de la solution, Mail Security offre plusieurs outils de contrôle, de supervision, de statistiques et de diagnostics qui vont lui donner le moyen de piloter le système. Le module SysInspector permet par exemple de révéler les modifications effectuées sur le système, le navigateur Internet ou même le registre depuis la dernière analyse afin d’aider et d’accélérer l’administration et la maintenance de l’ordinateur.

Cette nouvelle version 4.3 est compatible avec les versions 5.5, 2000, 2003, 2007 et 2010 d’Exchange Server.

Plus d’informations : Eset

À lire également sur iTPro.fr : Dossier Sécurité : Protection et contrôle de l’information dans Exchange Server 2010

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 12 mai 2011