> Mobilité > La haute disponibilité avec Lync Server

La haute disponibilité avec Lync Server

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 19 septembre 2011
email

La téléphonie est devenue une commodité. De ce fait, les utilisateurs s’attendent à ce qu’ils soient toujours en mesure de téléphoner.

Il faut par conséquent, quel que soit l’équipement mis à disposition des utilisateurs, que le service soit disponible même en cas de défaillance d’un élément.

Dans les versions précédentes d’OCS, la redondance était basée sur la redondance des serveurs comme par exemple, les Front-End dans un même pool. Mais la redondance de site a toujours été un problème. Lync Server 2010 apporte plusieurs réponses.

1) Pool principal et pool de secours

Sous OCS, un utilisateur était attaché à un unique pool. Quand ce pool était hors service, l’utilisateur n’avait plus accès au service. Un utilisateur Lync dispose de deux « registrar pool ». Ainsi, en temps normal, l’utilisateur se connecte à son pool principal et dispose de toutes les fonctionnalités Lync qui sont activées pour son compte. En cas d’indisponibilité de son pool principal, l’utilisateur sera automatiquement connecté au pool secondaire déclaré pour son compte. Il pourra ainsi disposer d’un sous ensemble des fonctionnalités de Lync. Le tableau 1 donne la liste des fonctionnalités téléphoniques disponibles et indisponibles dans le cas de connexion au pool de secours. Voir tableau 1.

 

Fonctionnalité disponible

Fonctionnalité indisponible

Appel entrant et sortant vers le réseau public

Planification de conférences

Appel interne

Boite vocale

Transferts vers un autre utilisateur

Conférences Audio

Mise en attente

Routage basé sur l’état de présence

Authentification

Modification des options de transfert

IM et audio/vidéo entre deux utilisateurs d’un même site

 

Appels d’équipe

 

Transfert vers un autre appareil

 

Conférences organisées par des utilisateurs des autres pools

 

Le principal avantage de cette solution est qu’elle ne nécessite aucun besoin matériel et réseau spécifique ni aucune configuration compliquée.

2) Redondance de site métropolitain

Cette solution est appelé « métropolitain » car la principale contrainte de cette solution est qu’il faut disposer d’un réseau à faible latence entre les deux sites de production, contrairement à la solution précédente qui n’imposait aucune contrainte réseau. Le réseau doit avoir une latence de 15 ms. Pourquoi ? Ce principe de redondance est basé sur l’installation de serveurs Front-End d’un même pool dans les deux datacenters. La partie SQL est répliquée de façon synchrone des deux côtés, d’où le besoin de réseau faible latence. Ce scénario est donc plus coûteux car la réplication synchrone impose du stockage supportant ce mode, mais il est également le scénario qui, en cas de bascule de site, permet aux utilisateurs de perdre le minimum de fonctionnalités. En effet, en cas de destruction total d’un site, la seule fonctionnalité perdue est la boîte vocale (accès et dépose de messages). Voir figure 3.

3) SBA (Survivable Branch Appliance)

Ce principe de redondance est utilisé par un nouveau rôle appelé SBA. C’est probablement une des nouvelles fonctionnalités les plus importantes de Lync Server 2010.

Différents constructeurs (Audiocodes, NET, Dialogic, Ferrari, HP) vont en même temps que la mise sur le marché de Lync Server 2010, commercialiser des appliances nommées SBA. Ces appliances sont déployées dans les sites distants et notamment dans les réseaux d’agences. Avec OCS 2007 R2, dans une entreprise basée sur un réseau d’agence, soit vous déployiez un pool sur le site central, mais en cas de perte du lien réseau, toute l’agence perdait l’ensemble des fonctionnalités OCS (présence, chat, vidéo, téléphonie), soit vous déployiez un serveur OCS dans chaque agence, mais l’administration devient fastidieuse et le coût de revient de la solution globale est fortement affecté.

Avec Lync Server 2010, le déploiement d’un SBA dans chaque agence permet d’éviter le déploiement de nombreux serveurs tout en assurant une partie des fonctionnalités en cas de perte du lien réseau reliant les agences au site centrale qui lui, contient un vrai pool Lync 2010. « Agence » ne signifie pas obligatoirement un faible nombre d’utilisateurs. En effet, un SBA peut supporter jusqu’à 1000 utilisateurs. Ce n’est pas une limite imposée ou codée dans le produit, mais une recommandation. Au-delà de 1000, il est recommandé de déployer un vrai Front-End Lync (ou un pool de Front-End suivant la charge nécessaire). Le tableau 2 donne une idée des fonctionnalités disponibles en cas de problème sur le SBA.

 

Fonctionnalité disponible

Fonctionnalité indisponible

Appel entrant et sortant vers le réseau public

IM

Appel interne

Partage d’applications

Transferts vers un autre utilisateur

Conférences IM et Vidéo

Mise en attente

Présence

Authentification

Changement d’état de présence

Boite vocale

Modification des options de transfert

Appels d’équipe

Liste des contacts non visible

Transfert vers un autre appareil

 

Conférence audio en utilisant le réseau public

 

Recherche de contacts

 


Le principe de fonctionnement d’un SBA est le suivant :

  1. En fonctionnement normal, l’utilisateur d’une agence se connecte au SBA. Il bénéficie de l’ensemble des fonctionnalités de Lync. Côté téléphonie, le fonctionnement est le suivant :
    a. Quand un appel est émis depuis l’agence vers une personne de la même agence, l’appel est géré par le SBA.
    b. Quand l’utilisateur d’agence appelle une personne du site central, l’appel est routé au travers du WAN.
    c. Quand un appel est émis vers le réseau PSTN, l’appel transite par le SBA qui dispose d’une liaison sur le réseau public.
     
  2. En cas de perte du WAN reliant l’agence et le site central, il n’y a pas d’impact de connexion pour les utilisateurs de l’agence car ils resteront connectés au SBA mais :
    a. ils perdent les fonctionnalités liés à Lync avec les personnes des autres agences ou du site central (IM, présence, vidéo…)
    b. ils gardent la possibilité de passer des appels téléphoniques car le SBA est relié au PSTN. Ainsi, une perte du WAN ne prive pas les utilisateurs de l’usage du téléphone, ce qui était le principal défaut d’OCS 2007 R2. Le SBA apporte donc une solution crédible aux entreprises réclamant une continuité de service sur le service téléphonique.
     
  3. En cas de perte du SBA, l’utilisateur se connecte sur le pool du site central qui est défini comme « registrar pool » de secours et perd alors une partie des fonctionnalités comme décrit au tableau 2.

Conclusion de la première partie

Il est difficile d’être exhaustif sur l’ensemble des nouveautés apportées par Lync Server 2010. Pour le moment, dans cette première partie, nous n’avons survolé que la partie nouveautés sur le déploiement et la disponibilité du système et particulièrement l’arrivé du SBA, fonctionnalité majeure pour les entreprises disposant de plusieurs sites comme un réseau d’agences. La prochaine fois, nous nous focaliserons sur les nouveautés spécifiques à la voix et l’administration.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 19 septembre 2011