> Enjeux IT > La mobilité en mode « retail »

La mobilité en mode « retail »

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 31 mars 2014
email

Olivier Clos, Directeur Exécutif en charge de l’Organisation, des Systèmes d’Information et de la Supply Chain du Groupe Ludendo, nous fait part de sa réflexion sur l’évolution de la mobilité dans les magasins.

La mobilité en mode « retail »

Ludendo, groupe né de son enseigne d’origine, la Grande Récré, est en train de s’étoffer, notamment grâce aux différents rachats (Hamleys, Loisirs et Création, Rue de la Fête…). « Notre métier se structure et s’élabore de plus en plus, nous sortons du domaine du pur vendeur de jouets pour arriver à l’entertainment familial », témoigne Olivier Clos. Les métiers, se multipliant à l’intérieur des magasins, créent des besoins nouveaux de mobilité (corners fête, loisirs, événementiel…). L’intérêt de la mobilité est bien réel, « il faut donc parvenir à servir correctement ces différents métiers ».

La mobilité en magasin.

« La problématique de la mobilité en magasin est un sujet évidemment essentiel pour tous les DSI travaillant dans le retail » souligne d’emblée Olivier Clos. Ce phénomène n’est pas récent car les appareils portables en magasin sont présents depuis un certain temps déjà, qu’il s’agisse de terminaux d’inventaires, de téléphones GPRS prenant des photos pour fournir la preuve par image, des smartphones sous Windows CE avec des applications de mobilité…

Aujourd’hui, on assiste, néanmoins, à une vraie diversité des devices et à un progrès très fort avec l’arrivée des téléphones Android et iOS. « Nous sommes entourés d’une multitude de différents appareils ».

« Si les clients demandent de plus en plus d’assistance de la part des vendeurs, ces clients sont également de plus en plus compétents et sont surenseignés » ajoute Olivier Clos. Il faut donc armer et équiper le vendeur pour qu’il puisse apporter une vraie plus-value. Face à ce constat, des problèmes de mobilité sont posés, et il devient indispensable de fournir au directeur de magasin et au personnel des outils qui permettent de travailler plus efficacement et de mieux renseigner les clients.

Des projets…

Ainsi, une première application a été développée sur iPod Touch, application permettant de faire de la preuve par image. Il faut prouver, par exemple, qu’une prestation vendue à un fournisseur (mise en avant d’une partie de la gamme pendant un laps de temps déterminé dans tel et tel magasin) a bien été réalisée. Cette application développée par la société Rayonnance, offre un système de prise de photos avec géolocalisation, certification du lieu et de l’horodatage de la photo, le tout en 10 mn ! Avancée majeure pour les magasins.

L’étiquetage, les tests et recherches de prix constituent le deuxième ‘chantier’ clé de la mobilité en magasin. Ce programme va permettre, sur des terminaux portatifs, de gérer complètement l’étiquetage et les appels prix en mobilité, d’où un gain phénoménal de temps. « Les vendeurs doivent être de plus en plus présents au côté des clients sur la surface de vente, alors que l’ordinateur se trouve souvent bien loin d’eux, ils passent leur temps en allers-retours et à l’écart des clients, ce qu’il faut absolument éviter » explique Olivier Clos. Il faut donc apporter de la mobilité au personnel en magasin pour rester au contact, tout en continuant de travailler.

Autre sujet, ce sont les éternels mails ! Le fait de donner accès aux mails aux directeurs de magasin, et aux applications d’entreprise depuis un iPod Touch ou un autre device est évidemment très positif. Ces éléments constituent des avancées concrètes et immédiatement visibles en termes d’efficacité.

Après le déploiement d’un Wifi sécurisé dans tous les magasins et de l’application de la prise de photos, le projet mail en mobilité suit, tout comme le projet étiquetage et appels prix qui sera terminé pour la fin de l’année. Très beau programme !

… en concertation totale.

Des groupes de travail ont été mis en place avec des directeurs et des salariés, un responsable du réseau, un chef de projet informatique et de support. « On note ainsi une collaboration active entre le chef de projet étude et le service support sur tous les sujets, ainsi qu’un bon suivi dans la coordination du projet » commente Olivier Clos. Des magasins pilote sont choisis puis le déploiement est ensuite réalisé sur la totalité. L’avantage de l’informatique aujourd’hui est primordial : on arrive à faire des choses intuitives. Et d’ajouter « En effet, le temps sera peut-être plus long pour développer un programme, mais de l’autre côté, l’application est intuitive, simple, la prise en main se fait naturellement et très rapidement, c’est l’aspect positif ».

Quid de la sécurité ? Sur la partie Wifi (Wifi caché), des protocoles de cryptage sont installés, tout est piloté en central et passe par un firewall. Sur la partie iPod Touch, rien n’est stocké dessus, tout est stocké sur les serveurs, avec protection par mots de passe. Sur la partie étiquetage, aucune donnée n’est stockée sur les appareils. En outre, ceux-ci étant pilotés à distance, il est possible de les désactiver immédiatement, si besoin est.

De la mobilité en magasin au BYOD

Quant à la question du BYOD, Olivier Clos est clair et nous livre sa réflexion sur le sujet, « Le fait que les personnes puissent récupérer leurs mails sur leurs téléphones personnels, est un bénéfice pour l’entreprise et augmente la productivité des salariés ». Sur la partie travail à domicile, les personnes sont équipées d’ordinateurs portables équipés de fonctions de sécurité validées par l’équipe IT. Par contre, le DSI refuse catégoriquement que le personnel apporte son ordinateur portable pour travailler, car la sécurité du poste n’est pas maîtrisée dans ce cas. Tout fournisseur bénéficie d’un accès Wifi spécial et sécurisé, avec une étanchéité totale par rapport au réseau, il peut se connecter aisément car la sécurité de l’accès internet fourni reste sous contrôle.

Toutefois, l’idée de se tourner vers le Client Léger (bureau à distance, TSE…) n’est pas écartée et pourra être, éventuellement, étudiée de plus près. « Mettre en place un icône (raccourci) qui pointe vers un espace du monde professionnel, le tout à distance, à partir de son ordinateur portable, semble envisageable ». Mais, pour le moment, l’infrastructure ne permet pas de choisir l’option de la virtualisation du poste de travail, ni d’ouvrir ce genre de sessions. À suivre donc…

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Migration Windows Server 2008

Guide de Migration Windows Server 2008

L’année 2019 marque la fin de vie de Windows Server 2008/2008 R2 et SQL Server 2008/2008 R2, deux briques très populaires dans l’offre Microsoft et largement adoptées en France par des entreprises de toute taille. Il y a urgence à étudier les solutions possibles, découvrez-les dans ce Guide Thématique.

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 31 mars 2014