> Mobilité > Les nouveautés d’Exchange Server 2010 SP1

Les nouveautés d’Exchange Server 2010 SP1

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 05 juillet 2011
email

A peine un an après la disponibilité d’Exchange 2010, Microsoft a publié son premier Service Pack. Vous vous dîtes peut-être que si un Service Pack arrive si rapidement, c’est que le produit contient de nombreux bugs.

Un produit, quel qu’il soit et quel que soit l’éditeur, contient toujours des bugs, c’est une loi immuable du développement. Mais Microsoft n’attend pas les Services Packs pour corriger les problèmes ; les corrections sont régulièrement publiées au travers de Release Updates. Les Services Packs regroupent à la fois les correctifs des précédentes Release Updates, mais contiennent surtout des améliorations du produit très souvent inspirées de vos propres retours. Nous allons rapidement voir ce que le Service Pack 1 apporte en nouveautés.

Les nouveautés d’Exchange Server 2010 SP1


Vous avez vu apparaître avec Exchange Server 2010, un nouveau type d’objet : la boîte d’archive. La remarque récurrente faite au groupe produit était la suivant : « pourquoi devoir garder la boîte d’archive dans la même base que la boîte principale ? ». La question était tout à fait légitime car l’intérêt de la boîte d’archive dans de nombreux cas était inexistant, Exchange 2010 permettant déjà de supporter de grosses boîtes aux lettres. Quitte à rester dans la même base, autant tout mettre dans la boîte principale.

Après installation du SP1 d’Exchange 2010, il est désormais possible de placer la boîte d’archive dans n’importe quelle base de données de l’organisation Exchange, voir même sur la messagerie Online de Microsoft. Ceci permet entre autres, de créer des bases de données ne contenant que les boîtes principales, donc contenant les données les plus récentes et d’appliquer une politique de sauvegarde quotidienne. D’un autre côté, vous disposerez de bases de données ne contenant que des archives, donc pouvant n’être sauvegardées qu’une fois par semaine par exemple.

La séparation des deux boîtes a également un intérêt dans le cas de l’archivage légal. Vous savez probablement qu’Exchange 2010 permet de mettre une boîte en rétention de tous les éléments pour une longue durée, voir infinie. Mais ceci a une conséquence non négligeable : tous les messages restent dans le dumpster de la boîte principale donc fait rapidement grossir la base de données. Le SP1 apporte une nouvelle règle pouvant être appliquée par l’administrateur de la messagerie. Cette règle permet de déplacer le contenu du dumpster de la boîte principale vers le dumpster de la boîte d’archive.

En combinant cette règle et le fait que les deux boîtes peuvent résider dans des bases différentes, il est possible d’activer une rétention permanente sans impacter la taille de la base hébergeant les boîtes principales, donc sans impact sur les sauvegardes quotidiennes. Puisque nous parlons du dumpster, veuillez noter que le SP1 permet maintenant de garder dans le dumpster, les éléments de type calendrier et tâches.

Point important que vous attendiez certainement : le SP1 permet d’offrir l’accès à la boiîe aux lettres d’archivage aux utilisateurs d’Outlook 2007. Autre fonction liée à la boîte d’archive : il est désormais possible de déléguer l’accès à ce type de boîte.

Téléchargez gratuitement cette ressource

SMART DSI : La Nouvelle Revue du Décideur IT !

SMART DSI : La Nouvelle Revue du Décideur IT !

Actualités, Chroniques et Dossiers exclusifs pour les Décideurs et Professionnels IT. Vos ressources essentiels pour comprendre les enjeux, évaluer les perspectives et conduire la transformation numérique de l'entreprise. Découvrez en exclusivité une édition complète de la nouvelle revue SMART DSI.

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 05 juillet 2011