> Mobilité > Office 365 en 5 questions

Office 365 en 5 questions

Mobilité - Par Audrey Petit - Publié le 20 décembre 2011
email

Découvrez la nouvelle version des services en ligne de Microsoft comprenant Exchange 2010, SharePoint 2010 et Lync 2010 et Office en mode cloud.

Ce dossier est issu de notre publication Exchange Magazine (01/11). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.


Pourquoi "365" ?

“Office365”, c’est effectivement pour 365 jours, terminologie retenue par le marketing pour expliquer que le service est accessible toute l’année, sans discontinuer.

Pour la petite histoire, il a été décidé que les produits « on premise » (c’est-à-dire les produits commercialisés sous forme de logiciels que vous installez dans votre société) continueraient à avoir une numérotation chronologique et de facto incrémentale : Office 2003, Office 2007, Office 2010, Office 2011, etc., et que les produits en ligne n’en n’auraient plus, en principe à cause leur forme de commercialisation et de mise à jour directement réalisées sur les centres de données où ces applications sont hébergées. Donc, jusqu’à ce que la stratégie marketing rechange ce principe, n’attendez pas de « Service Pack », de « Rollup Update » ou de version « R2 ». C’est d’ailleurs la même stratégie qui prévaut pour les autres applications du « cloud » Microsoft, telles que Windows Azure, Windows SQL Azure, CRM Online, Windows Intune, etc…

Pourquoi "Office" ?

Exchange, SharePoint et Lync (je parle des produits pleins) font partie de la division Office depuis un petit moment maintenant. En ce qui concerne Exchange, de mémoire, cela va faire 2 ans.

Qu’en est-il des prochaines versions et des mises à jour ?

Pour l’offre en ligne de Microsoft, le cycle de vie applicatif est planifié de la manière suivante :

  • Des mises à jour mineures tous les 3 mois. Techniquement, il s’agit de réajustements ou de l’introduction de quelques nouvelles fonctionnalités, mais en proportion limitée.
  • Des mises à jour majeures, en théorie programmées tous les 18 mois


Pour les versions mineures, les mises à jour sont faites sans impact et sans avertir individuellement les clients. Toutefois, ces derniers peuvent se tenir informés des évolutions en consultant régulièrement le blog prévu à cet effet. Pour les mises à jour majeures, elles font partie d’une communication individuelle, avec un système de bascule validé par le client, dans une période de temps donné. Ainsi, pour les clients actuellement en BPOS v1, leur bascule ne pourra se faire qu’à minimum 3 mois après la date de disponibilité générale de la v2 (les 3 premiers mois sont destinés à s’assurer que le service monte correctement en charge avec exclusivement des nouveaux clients), et pendant une période de 12 mois.

De manière plus concrète, si on s’appuie sur une commercialisation par exemple pour Juin 2011, les clients actuels BPOS v1 se verront proposer gratuitement la mise à jour entre Septembre 2011 et Septembre 2012. Après cette date, ils seront mis à niveau automatiquement. Cette période de délai leur permet d’assurer le remplacement de certains composants clients non supportés dans la v2, tels que Internet Explorer 6 ou Microsoft Office 2003.

Pour s’y retrouver, sachez que la version actuelle de BPOS (répondant aux noms de code « BPOS v1 » ou « BPOS ‘”Wave 12” ») a été commercialisée en Novembre 2008 aux USA et en Avril 2009 pour EMEA. Elle continuera à accepter des nouvelles sociétés clientes jusqu’à la date officielle de disponibilité de la prochaine version. Cette future version de BPOS (répondant aux noms de code « Union », « BPOS v2 » ou « BPOS “Wave 14” » et dont le nom commercial est Office365) sera disponible en principe à la fin du premier semestre 2011. Donc, dans la pratique, la date de disponibilité d’Office365 aurait dû être à l’origine 18 mois après la date de disponibilité de BPOS.

Toutefois, il se sera écoulé 27 mois entre les deux versions. Ce délai de livraison serait dû à :

  • La disponibilité de Microsoft Office Lync Server dont la feuille de route originale a été légèrement étendue pour des questions de conflits d’agenda. Microsoft ne pouvant lancer trois produits (SharePoint, Exchange et Lync) durant le même semestre,
  • Des difficultés pour la mise en place d’ADFS v2 (qui sera utilisé pour la fédération d’identité). Ce composant permettra à une entreprise de se réapproprier sa stratégie d’authentification. Pour simplifier, c’est le domaine Active Directory du client qui sera utilisé pour être le fournisseur de sécurité des utilisateurs Office365 et non Microsoft Online ID – le service d’authentification par défaut des services en ligne pour les entreprises). Le service ADFS v2 est un composant optionnel de la solution, permettant notamment de gérer sa politique de sécurité comme les ouvertures de session ou les stratégies de mots de passe.
     

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment accélérer Microsoft 365 ?

Comment accélérer Microsoft 365 ?

Comment multiplier par huit les performances d'Office 365 et réduire vos coûts opérationnels, déployez la solution d'accélération SaaS en quelques minutes et boostez la productivité !

Mobilité - Par Audrey Petit - Publié le 20 décembre 2011