> Sécurité > Les pertes de copie de sauvegarde détaillées par Kaspersky Lab

Les pertes de copie de sauvegarde détaillées par Kaspersky Lab

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 28 mai 2015
email

Une enquête menée par Kaspersky Lab et B2B International révèle qu’environ un quart des utilisateurs ont déjà perdu des copies de sauvegarde de leurs données.

Les pertes de copie de sauvegarde détaillées par Kaspersky Lab

Au vu des dernières attaques sur les entreprises entraînant vol ou perte de données, il est devenu plus que critique d’effectuer des sauvegardes et donc de copier ses données. En effet, 92% des sondés ont la volonté de conserver leurs données cruciales mais 29% des personnes interrogées reconnaissent ne prendre aucune précaution particulière et 11% ne prévoit pas d’actions spécifiques à entreprendre dans l’avenir.

L’enquête s’est aussi penchée sur les technologies utilisées pour héberger les sauvegardes. Ainsi, les supports physiques tels que les disques et la mémoire flash sont privilégiés par 87% des utilisateurs tandis que le cloud ne fédère seulement que 12% des sondés. A préciser que pour les sociétés interrogées qui ont préféré l’option physique, 24% ont déjà perdu irrémédiablement des données car le support a été endommagé, perdu ou volé.

Tanguy de Coatpont, Directeur Général de Kaspersky Lab France et Afrique du Nord explique « Les meilleurs moyens de mettre les informations à l’abri de tous risques consistent à les placer dans des dossiers cryptés avec des mots de passe fort, et multiplier la diversité des supports, à la fois physiques, sur le Cloud ou encore dans des coffres forts numériques ».

A la suite de cette étude, Kasperky Lab rappelle que pour protéger ses données contre les actes malveillants, une politique de mot de passe fort est indispensable. Il doit contenir plusieurs types de caractères différents (majuscule, symbole, chiffres…) en évitant les lettres et les chiffres du clavier qui se suivent mais aussi être unique (à chaque service ou site correspond son mdp) et ne pas reprendre les informations personnelles basiques de l’utilisateur (date de naissance, numéro de portable…). Pour finir, il vaut mieux éviter de le conserver sur un support numérique surtout si il est mal protégé.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 28 mai 2015