> Sécurité > Prendre en compte la dimension humaine dans les cyberattaques

Prendre en compte la dimension humaine dans les cyberattaques

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 18 septembre 2019
email

99% des cyberattaques requièrent une action humaine pour se propager. L’email, les applications cloud et les réseaux sociaux sont des canaux de plus en plus utilisés par les cybercriminels pour cibler les individus, générer des transactions frauduleuses et voler des données…

Prendre en compte la dimension humaine dans les cyberattaques

Action humaine, Outils et Techniques affûtés

Activer une macro, ouvrir une pièce-jointe, cliquer sur un lien … tant d’actions qui démontrent l’importance de l’ingénierie sociale.

  • Microsoft = un leurre majeur

Près d’1 email de phishing sur 4 envoyés en 2018 était associé à un produit Microsoft. En 2019, la menace évolue vers le stockage cloud, DocuSign et le cloud de Microsoft.

  • Outils et techniques affûtés

Les attaques utilisant plus de 5 identités auprès de plus de 5 personnes différentes au sein d’organisations ciblées deviennent courantes

  • Chevaux de Troie & RATs

Les familles de malware les plus répandues au cours des 18 derniers mois incluent des chevaux de Troie bancaires, des RATs ou souches non-destructrices pour rester résidentes sur le terminal infecté …

 

VAP = Very Attacked People

Les cybercriminels ne ciblent pas que  les VIPs, en effet les personnes les plus ciblées – Very Attacked People (VAP) se situent à différents niveaux hiérarchiques :

  • 36% des identités de VAP peuvent être trouvées en ligne

sur le site web de l’entreprise, les réseaux sociaux, dans des articles …

  • 23% des identités de VIPs (VAPs) sont trouvées avec une simple recherche Google

 

Les messages frauduleux respectent les routines avec moins de 5% des messages envoyés le week-end, et plus de 30% le lundi !

Toutefois, les malwares ont moins respecté le trafic email standard (massivement présents dans des campagnes lancées le dimanche : plus de 10% du volume total)

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Finance, Industrie manufacturière,  Education,  Santé, Retail = cibles du 1er semestre 2019

L’éducation, la finance et le marketing/publicité obtiennent le plus haut score d’Index d’Attaque. L’éducation compte le plus grand nombre de VAPs et la vulnérabilité des utilisateurs au sein de la population étudiante est largement exploitée.

L’ingénierie, l’automobile et l’éducation ont connu un pic d’attaques en 2018 (75 attaques par organisation).

Le kit de phishing Chalbhai, troisième piège populaire au cours du 1er semestre 2019, cible les identifiants d’entreprises US et internationales du secteur bancaire et des télécoms.

 

 

Source Proofpoint – Rapport 2019 Le facteur humain

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 18 septembre 2019