> Tech > Recommandations pour la sauvegarde de l’iSeries

Recommandations pour la sauvegarde de l’iSeries

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les huit points suivants sont importants pour gérer la sauvegarde de l'iSeries :

1. Utiliser les menus SAVE et RESTORE de préférence aux menus BACKUP et RUNBCKUPF.

2. Songer à  utiliser OpsNav (Operations Navigator) pour planifier les sauvegardes des programmes applicatifs et des données.Toutefois, on ne peut pas utiliser OpsNav

pour effectuer une sauvegarde complète du système (c’est-à -dire, l’option 21 du menu Save) parce qu’une telle sauvegarde requiert un système restreint, qui terminera également la session pour le PC d’où a été déclenchée la sauvegarde.

3. IBM suggère de plus en plus d’utiliser BRMS (Backup and Recovery Media Services), un programme sous licence facturable, de préférence aux commandes de sauvegarde et de restauration de l’OS/400. La V5R1 offre un plug-in pour intégrer BRMS dans OpsNav. L’utilisation de BRMS peut simplifier l’opération de sauvegarde et de restauration, mais il faut bien peser le pour et le contre dans chaque cas particulier. Si l’environnement iSeries est relativement simple, BRMS n’est probablement pas rentable.

4. Utiliser la commande PRTERRLOG (Print Error Log) avec le type *VOLSTAT (Volume Statistics) pour déterminer quand il faut remplacer le support bande. Pour bien utiliser les informations fournies par PRTERRLOG, il faut pouvoir identifier chaque bande individuellement. Nous conseillons de donner à  chaque bande un numéro séquentiel comme ID de volume. L’étiquette de la bande physique devra porter la date de sauvegarde en plus de l’ID volume.

5.Après avoir installé une nouvelle release ou appliqué des PTF, exécuter l’option 22 du menu SAVE. On sauvegarde ainsi tous les objets IBM, y compris certaines portions de l’IFS (integrated file system). L’option 22 inclut également SAVSYS (Save System) et SAVLIB (Save Library) avec l’option *IBM qui sélectionne toutes les bibliothèques IBM.

6. L’utilisation de SAVCHGOBJ (Save Changed Object) fait gagner du temps mais complique la stratégie de restauration. L’utilisation de cette commande se complique encore davantage dans un environnement de journalisation où le paramètre OBJJRN est *NO par défaut.

7. Indiquer ACCPTH(*YES) sur SAVLIB, SAVOBJ et SAVCHGOBJ.A l’heure actuelle, la valeur par défaut système pour ces commandes est ACCPTH(*NO).

8. Exécuter SAVSECDTA (Save Security Data) et SAVCFG (Save Configuration) quotidiennement. Ces commandes ne demandent pas un système dédié. Périodiquement, il faudra exécuter SAVSYS, qui demande un état restreint. Outre les données que SAVSECDTA et SAVCFG sauvegardent, SAVSYS capture d’autres données utilisateur (valeurs système, attributs de réseau, entrées des listes de réponse, descriptions d’édition, attributs de service, fournisseurs de services, par exemple) dans QSYS. Pour éviter les sauvegardes redondantes, on peut utiliser de nouveaux paramètres pour omettre les données de configuration et de sécurité de SAVSYS.

— A.B. and S.L.H

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010