> Tech > Réparations en RC

Réparations en RC

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le RC contient un superensemble des fonctions qu'offrent l'ERD et le Safe Mode. Le RC est essentiel si l'on constate que le système éprouve des difficultés avec des drivers, services, ou fichiers de registres chargés qui sont ouverts pendant que l'OS s'exécute. (On ne peut pas utiliser l'ERD ou le

Réparations en RC

Safe Mode pour effectuer ce genre de réparation.) Comme le RC est piloté par ligne de commande, il garde toute son efficacité même quand des problèmes de matériel ou de driver empêchent toute interaction avec la GUI.

Comme l’ERD, le RC peut réparer un fichier boot.ini ou un MBR corrompu, et il peut contrôler, vérifier, et remplacer des composants Win2K. Le RC peut également remplacer un driver SCSI ou vidéo défectueux par une bonne copie, formater et partitionner un disque dur, arrêter ou désactiver des services douteux, et supprimer un pagefile temporaire qui empêche de créer un pagefile permanent plus grand. Pour savoir comment utiliser le RC pour réparer trois des problèmes système les plus courants, voir l’encadré « Utilisation du RC pour résoudre des problèmes courants ».

On peut exécuter le RC à  partir d’un CD-ROM Win2K ou des disques Setup. (A l’écran Welcome to Setup, appuyer sur F10.) On peut aussi installer une copie locale, mais celle-ci n’est utile que si le système s’initialise. Un avantage trop peu connu du RC est son utilisation pour dépanner et réparer un système NT 4.0 (exécuter le RC depuis le CD-ROM ou installer une copie locale du RC sur le système NT 4.0).

La procédure d’installation du RC est simple et rapide mais, avant de commencer, quelques conditions préalables s’imposent :
· Il faut 7 Mo d’espace libre sur le disque d’initialisation (boot disk).
· On ne peut pas installer le RC pendant la configuration de Win2K (Win2K Setup).
· On ne peut pas installer le RC si le disque d’initialisation fait partie d’un jeu de miroirs logiciel.

Si l’on a un miroir logiciel, il faut casser le miroir, installer le RC, puis recréer le jeu de miroirs. En revanche, si on utilise un système de miroirs sur disque hérité (c’est-à -dire un miroir logiciel que l’on a fait passer de NT 4.0 à  Win2K), il ne faut pas casser le miroir, à  moins que l’on envisage de mettre à  niveau le disque système pour le faire passer de basique à  dynamique. Win2K ne peut pas recréer un jeu de miroirs disque hérité. Si l’on envisage de rétablir le disque système dans Win2K, il faut convertir le disque hérité en dynamique, puis recréer le miroir. En supposant que le système remplisse ces conditions, il faudra le média de distribution pour Win2K (le RC peut être installé à  l’aide de n’importe quel média d’installation, y compris Win2K Professional) et le mot de passe du compte Administrator local. Pour installer une copie locale du RC, ouvrir une invite de commande et taper

F:\i386\winnt32 /cmdcons

où F est l’emplacement des fichiers de distribution ou du CD-ROM Win2K. Winnt32.exe initie Win2K ou NT 4.0 Setup. Le switch /cmdcons installe le RC et n’est que l’une des nombreuses options que cet utilitaire comprend.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010