> Enjeux IT > RGPD : payer la rançon pour éviter les amendes ?

RGPD : payer la rançon pour éviter les amendes ?

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 03 décembre 2018
email

Faire confiance aux cybercriminels ? Informer les autorités ? Prendre les bonnes mesures ? 33% des directeurs informatiques français seraient prêts à payer les rançons demandées après le vol des données professionnelles, plutôt que de signaler la violation aux autorités et payer une amende plus lourde …

RGPD : payer la rançon pour éviter les amendes ?

Payer la rançon ?

Si 43% des responsables informatiques français envisageraient «éventuellement» de payer la rançon demandée par les hackers si elle est inférieure à l’amende prévue en cas d’infraction suite à une violation, 20 % excluent de payer leurs agresseurs.

En Belgique, 24% seraient «vraiment» prêts à payer une rançon pour éviter d’être exposés à une amende plus lourde. Les directeurs informatiques britanniques et néerlandais sont les plus susceptibles de payer une rançon  (contre 19% en Irlande) :

  • 47% au Royaume-Uni
  • 38% aux Pays-Bas

Les petites entreprises sont es moins susceptibles de payer une rançon : 51%  excluent complètement de payer leurs agresseurs.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

La conformité RGPD = 4 DSI français sur 10

37% des directeurs informatiques français sont confiants dans une conformité totale de leur entreprise avec les règles du RGPD.

Mais, cette confiance varie en Europe :

  • Belgique = 30%
  • République d’Irlande = 35%
  • Royaume-Uni = 46%
  • Pays-Bas = 44%

Toutefois, 24% des DSI français mis en place des outils permettant de prouver leur conformité en cas de violation.

 

Vers le Cloud

Suite à l’entrée en vigueur du RGPD, 59% déclarent avoir davantage utilisé le cloud pour migrer les données

 

Source Sophos

Enjeux IT - Par Sabine Terrey - Publié le 03 décembre 2018