> Tech > Séparer base de données et petits fichiers

Séparer base de données et petits fichiers

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Certains responsables d'exploitation refusent de prendre en compte les fonctionnalités des données qu'ils gèrent, sous prétexte que ce n'est ni leur métier ni leur responsabilité.
Pour eux, un serveur de base de données a des disques qui font un tout, qu'ils sauvegardent et restaurent intégralement. C'est ainsi, par exemple,

Séparer base de données et petits fichiers

qu’ils sauvegardent
ou restaurent en une même opération les 12 fichiers des espaces de base de données,
qui totalisent 62 GB, et les 23600 fichiers du système d’exploitation et des applications
stockés dans ce serveur, fichiers qui totalisent 1,5 GB. Or, un streamer de sauvegarde
a beau disposer d’un buffer pour lisser le débit des échanges avec les disques,
la manipulation de petits fichiers est beaucoup plus lente que la manipulation
de gros fichiers – parfois cinq fois plus lente, à  cause du nombre d’accès disques
physiques et du fait que le streamer s’arrête et redémarre souvent. Une sauvegarde
ou restauration dure ainsi beaucoup plus longtemps que si elle ne concernait que
les données du SGBD.

Il faut donc séparer la sauvegarde des données de la base – quelques gros espaces
de plusieurs GB chacun – de la sauvegarde des petits fichiers du système et des
applications. Ces derniers sont souvent beaucoup moins volatils (moins souvent
mis à  jour) que les données de la base, et méritent de ce fait une procédure de
sauvegarde spécialisée, exécutée à  d’autres moments.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010