> Enjeux IT > Silicon Valley – Phala Data veut aligner ERP, CRM et plateformes marketing

Silicon Valley – Phala Data veut aligner ERP, CRM et plateformes marketing

Enjeux IT - Par José Diz - Publié le 11 avril 2016
email

Start-up prometteuse s’attaquant au problème de vision de la dynamique d’entreprise au cœur de la finance, des ventes et du marketing, Phala Data mérite le détour.

Silicon Valley – Phala Data veut aligner ERP, CRM et plateformes marketing

Et sans doute bientôt un financement à la hauteur de ses ambitions.

Sacrés silos applicatifs, nés des évolutions technologiques successives et en rupture ! Mais aussi du Shadow IT exercé par des décideurs pensant pouvoir faire mieux que leur DSI, peu réactive et peu à l’écoute… Et que dire lorsqu’il s’agit du marketing, au cœur de ventes, de la finance et des plateformes marketing ? En effet, chacune œuvre dans sa sphère, généralement sans se préoccuper de l’entreprise globale, donc sans s’intégrer réellement aux autres. Dans ces conditions, fournir une vision analytique du marketing et des impacts croisés de ces trois types de progiciels relève de l’exercice de haute voltige. 

Une spécialiste du marketing lance Phala Data 

« Les métiers, les ventes et le marketing enfin alignés ! » lance sous forme de credo June Manley, fondatrice et dirigeante de Phala Data. Une toute nouvelle start-up de la Silicon Valley proposant sa plate-forme Miri (Marketing Influenced Revenue Indicator) afin de procurer du Big Data cohérent en puisant les informations dans les divers et multiples systèmes applicatifs d’entreprise concernés : MAP (Marketing Automation Platform), CRM et ERP.

Après près de 4 ans chez HP comme directrice Big Data puis directrice marketing chez HP software, et un bref passage en tant que directrice marketing chez Riverbed,  June Manley intègre Citrix au poste de directrice marketing pendant 10 mois. En avril 2015, elle lance sa propre société : Phala Data. 

« Les décideurs se débattent au milieu de données cloisonnées, ce qui allonge toujours plus le go-to-market sur le terrain, sans favoriser la fiabilité des résultats » assure June Manley. « Les MAP [plateformes de marketing automatisées], ERP et CRM fonctionnent généralement en silos, générant des conflits entre les informations, et ne fournissant pas une image unique de la réalité des activités de l’entreprise.»

Une plate-forme pour donner du relief à l’entreprise

Pour y remédier, Phala Data a développé sa plateforme Miri. L’analyse de données est réalisée après un processus impliquant divers outils. L’ingestion de données (depuis les données primaires), le mapping et la modélisation/normalisation sont assurés par la solution de Talend. La partie analyse (jusqu’au prédictif) est ensuite confiée au moteur de recherche/indexation Elastic Search et à l’outil d’analyse et de croisement pour visualisation Kibana. La visualisation finale repose sur HighCharts. La dirigeante annonce déjà que d’autres outils de visualisation seront ajoutés.

Miri propose déjà des connecteurs avec Marketo, Eloqua, Salesforce Pardot (rachetée par ExactTarget en 2012, elle-même acquise par Salesforce en juin 2013), le CRM de Salesforce, l’ERP NetSuite, SAP et Oracle Business Suite. D’autres sont prévus pour les CRM et ERP de Microsoft Dynamics.

(((IMG8301)))

Le bon timing pour se lancer, et lever ?

Créée depuis moins d’un an, la société s’appuie sur quelques employés à San Francisco et sur 25 développeurs en Inde. Après des Proofs of Concept déjà initiés dans plusieurs grandes entreprises, la solution devrait être lancée commercialement courant avril ou mai 2016, avec des possibilités de combiner SaaS et logiciel sur site. Les prix devraient s’échelonner entre 125 000 et 200 000 dollars. Parce qu’un écosystème de partenaires s’avère décisif, Phala Data annonce déjà des partenariats avec Capgemini, Accenture, PWC, Bain, Deloitte ou encore Tech Mahindra. Des noms qui devraient rassurer les grandes entreprises ciblées.

Phala Data devrait bientôt passer à la phase de financement lui permettant d’étoffer ses équipes, de s’installer à l’international, et éventuellement de faire venir des développeurs indiens à San Francisco. Une ressource plus rare sur place…

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Près de 45% des données sensibles de l'entreprise, notamment les données des applications Microsoft Office 365, sont stockées sur les terminaux des collaborateurs. Face aux pertes accidentelles de données ou encore aux attaques par Ransomwares, les directions IT doivent pouvoir garantir la sécurité et la protection des données et des applications des terminaux de l'entreprise. Découvrez comment garantir la protection des données de tous les collaborateurs mobiles grâce à Carbonite Endpoint 360

Enjeux IT - Par José Diz - Publié le 11 avril 2016