> Tech > Structures de données à  occurrences multiples

Structures de données à  occurrences multiples

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Une structure de données à occurrences multiples est un type alternatif de matrices d’enregistrement :

d itemSaleData e ds extname( itemSale )
d prefix( sal_ )
d occurs( 99 )
d inz

La structure de données ITEMSALEDATA définit 99 occurrences du format d’enregistrement dans le fichier ITEMSALE.

Les sous-champs dans la structure de données sont préfixés par SAL_. Les occurrences de la structure de données sont initialisées à l’exécution en spécifiant le motclé INZ sur la définition.
Vous devez utiliser %OCCUR pour accéder à une occurrence de la structure de données :

%occur( itemSaleData ) = 1;
sal_item = 123;

Le code ci-dessus attribue une valeur à l’item dans la première occurrence de la structure de données.
Vous ne pouvez utiliser aucune des fonctions de matrice standard avec des structures de données à occurrences multiples. Mais, direz-vous, pourquoi les utiliser alors que les matrices sont beaucoup plus souples ? Parce que, parfois, le RPG vous oblige à utiliser une structure de données à occurrences multiples. Plus couramment, vous devez en utiliser une comme une structure hôte pour atteindre de multiples lignes à partir d’un curseur SQL.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT