> Virtualisation
Virtuellement perplexe à  propos du stockage ?

Virtuellement perplexe à  propos du stockage ?

Le Virtual Disk Service de Windows 2003 vient à la rescousse

Face à toute la virtualisation du stockage en réseau, je commence à me demander s’il existe encore quelque chose de réel. Un administrateur Windows a de plus en plus de mal à comprendre exactement ce qui se passe sur les disques durs que l’on installe sur les serveurs...Vous aviez l’habitude d’installer un disque dur sur votre serveur puis de le réinitialiser, et vous aviez aussitôt une autre unité de disque à configurer et à utiliser. Aujourd’hui, les unités de stockage sont de plus en plus virtualisées et il est difficile de savoir comment votre système utilise le stockage.
RAID a été la première étape dans la virtualisation du stockage. On n’avait plus affaire à des disques individuels mais à des matrices ou groupes de disques. C’était plus compliqué que les disques individuels simples, mais la plupart d’entre nous ont rapidement appris à l’utiliser à leur profit. L’étape suivante a consisté à combiner la fonctionnalité OS et matérielle – toutes deux offrant une forme de virtualisation rudimentaire. Nous pouvions « relier entre elles » une poignée de matrices RAID pour créer un disque logique utilisable par l’OS et les applications. Ce genre de stockage était possible parce qu’une abstraction dans l’OS nous permettait de « filtrer » notre vue des unités physiques en différentes vues logiques de stockage pour l’utilisation pratique. Ce scénario est l’essence de la virtualisation du stockage.
Bien que la virtualisation du stockage telle que nous la connaissons aujourd’hui présente des avantages certains pour les administrateurs Windows, elle complique aussi la planification, la conception et la gestion du stockage. Heureusement, Windows Server 2003 rend les choses plus simples.

Lire l'article
Une recette de clustering VMWARE

Une recette de clustering VMWARE

J’ai travaillé avec plusieurs entreprises qui ont des clusters Microsoft Exchange Server et Microsoft SQL Server en production, mais n’ont pas les moyens de maintenir des clusters de serveurs de test dans leurs labsA l’instar des grands vins, les solutions de clustering de classe entreprise de Microsoft se sont bonifiées au fil du temps. Malheureusement, comme pour les grands crus, le coût de mise en œuvre et de test des solutions de clustering Microsoft est hors de portée de beaucoup. J’ai travaillé avec plusieurs entreprises qui ont des clusters Microsoft Exchange Server et Microsoft SQL Server en production, mais n’ont pas les moyens de maintenir des clusters de serveurs de test dans leurs labs.
Pour enseigner le clustering dans mes cours, j’ai dû acheter une dizaine de HBA (host bus adapters) SCSI, de câbles et lecteurs SCSI externes. Malgré cela, j’étais limité dans ma démonstration aux élèves parce que chaque cluster d’exercice ne contenait qu’un lecteur partagé. Au cours de mes déplacements, j’ai rencontré beaucoup de gens qui aimeraient que le clustering soit plus portable. Les administrateurs et les ingénieurs système aimeraient pouvoir manipuler des configurations de clusters de serveurs hors production, à titre d’exercice. Les partenaires et revendeurs Microsoft aimeraient pouvoir démontrer sur leurs portables une solution clustering pour les clients. J’ai la réponse.

Lire l'article