> Tech > Utilisation des outils de gestion de disque

Utilisation des outils de gestion de disque

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Dans NT 4.0, la création de volumes est une tâche fastidieuse consistant à  choisir les parties d'espace libre à  utiliser, à  choisir un type de volumes, à  en spécifier la taille, à  rebooter et à  utiliser l'Explorateur Windows ou l'invite de commande pour formater le nouveau volume. Le

composant de gestion des disques fournit des
assistants simples qui vous aident à  créer, nommer et formater les volumes.

Pour créer un nouveau volume
(sur un disque dynamique) ou bien une nouvelle partition ou unité logique (sur
un disque de base), cliquez à  droite sur une zone d’espace non attribué
d’une unité du même type (de base ou dynamique) que celle sur laquelle vous
voulez créer un nouveau volume. Un menu contextuel vous indique l’assistant
de création de volume qui vous guidera à  travers le processus de création de
volume logique. (Le nom de l’assistant dépend du type de disque : si
vous le lancez depuis un disque de base, il s’agira de l’assistant de création
de partitions, depuis un disque dynamique, ce sera l’assistant de création de
volumes.) L’assistant présente une interface cohérente avec le type de
nouveau volume que vous voulez créer. Elle permet de choisir un type de volume,
sélectionner les disques sur lesquels placer le nouveau volume, monter ou
affecter une lettre d’unité au volume, et formater le volume. On peut vérifier
toutes les informations de configuration du volume afin de les confirmer ou de
les modifier si nécessaire (écran 5). Il n’est pas nécessaire de rebooter
après avoir paramétré les volumes. On peut les utiliser dès qu’ils sont créés
et formatés. L’enchaînement des tâches demandé par le composant de gestion
des disques pour créer les volumes offre un contraste saisissant avec la méthode
« pifométrique » de l’administrateur de disques.



Changer la structure d’un
volume existant est tout aussi simple. Pour mettre un volume en miroir, cliquez
à  droite sur un volume existant d’un disque dynamique et sélectionnez
l’option d’ajout de miroir du menu contextuel. Dans la boîte de dialogue
qui apparaît (écran 6), choisissez dans la liste des disques dynamiques
disponibles suffisamment d’espace libre pour mirrorer le volume existant.
Validez et les données du volume seront copiées de l’autre côté du nouveau
miroir. Le miroir est prêt à  fonctionner dès que les fichiers sont copiés.

Si vous voulez étendre un
volume simple (c’est à  dire un volume sur un seul disque dynamique) sur un
autre disque dynamique ou agrandir un volume simple ou étendu, cliquez à 
droite sur le volume concerné et choisissez Etendre le volume dans le menu
contextuel. Vous verrez une liste de disques dynamiques avec de l’espace non
alloué. Sélectionnez un des disques et le volume s’agrandira. On peut
utiliser le volume dans sa nouvelle dimension sans rebooter le système. La
seule restriction à  l’extension des volumes tient à  ce qu’on ne peut étendre
que les volumes originellement créés sur un disque dynamique, pas ceux qui ont
été initialement créés comme partitions de disques de base, puis convertis
en dynamique.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010