> Tech > Utilisation du cube

Utilisation du cube

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Vous allez utiliser le cube dans l’éditeur de cube d’Analysis Services. Comme l’illustre la figure 1, la conception du cube est simple et comporte deux dimensions : Date et Project. Sous le niveau All de la dimension Date se trouvent les niveaux Year, Quarter, Month et Day. La dimension Project

contient uniquement un niveau All et un autre niveau intitulé Project. Le cube comporte deux mesures, BidCount et CompCount, que vous configurez en choisissant une valeur de fonction d’agrégation de Count. La figure 3 présente la conception du cube avec les détails de CompCount.

Pour autoriser l’extraction sur le cube, cliquez sur Tools (Outils) et sélectionnez Drillthrough Options (Options d’extraction). Vous activez alors la fonction d’extraction et sélectionnez les champs à afficher. La figure 4 montre l’extraction activée et tous les champs sélectionnés.

Nous allons maintenant examiner les données et essayer d’effectuer une extraction sur les données sous-jacentes dans les tables relationnelles. Après avoir traité le cube, vous pouvez visualiser les données au moyen d’un certain nombre d’outils. A cet égard, il est préférable, comme nous le verrons ultérieurement, d’éviter l’explorateur de cube (cube browser) fourni avec Analysis Services. La figure 5 montre les données telles qu’elles sont affichées avec ProClarity 6. Vous pouvez voir dans la grille les éléments voulus : pour All Date, BidCount a la valeur 5 et CompCount la valeur 2. Autrement dit, cinq enregistrements dans BidPhase et deux enregistrements dans CompPhase ont une valeur supérieure ou égale à 0. Vous voyez également une liste des enregistrements détaillés (le résultat de l’extraction par défaut), à savoir bien plus que les cinq enregistrements de BidCount et les deux de CompCount. Si vous avez effectué l’extraction sur la valeur BidCount, vous auriez dû avoir les cinq enregistrements correspondants alors que vous en obtenez 28. La raison en est toute simple : même si le cube compte uniquement les enregistrements ayant des valeurs, l’extraction ne filtre pas les enregistrements ayant une valeur NULL pour BidPhase.

A ce stade, la solution semble simple. Dans la boîte de dialogue Drillthrough Options (Options d’extraction), un onglet Filter (Filtre) vous permet d’ajouter un filtre, ou clause WHERE, à la requête chargée de récupérer les données relationnelles. Comme l’extraction porte justement sur des données relationnelles, l’instruction est écrite en SQL non dans le langage MDX employé pour les requêtes sur les cubes. Pour résoudre le problème du nombre excessif d’enregistrements, vous pouvez essayer ce filtre (notez toutefois qu’il s’agit d’une clause WHERE, mais que vous n’ajoutez pas réellement le mot WHERE) :

BidPhase IS NOT NULL

Le recours à ce filtre pour l’extraction sur BidCount fonctionne à la perfection. Malheureusement, sur CompCount, vous obtenez les résultats de la figure 6. En fait, il s’agit du même résultat que si vous aviez filtré sur Bid- Count. Seuls deux enregistrement ont une valeur Comp- Phase alors que l’extraction en affiche cinq et un seulement parmi les cinq est correct. Lors de l’extraction sur BidCount, vous souhaitez éliminer les valeurs NULL pour le champ BidPhase. Sur CompCount, vous allez changer le filtre comme suit :

CompPhase IS NOT NULL

Toutefois, vous ne pouvez pas modifier dynamiquement le filtre. Pour aboutir à cet effet de filtre dynamique, vous devez recourir à un outil de reporting afin de créer votre propre rapport d’extraction et de créer une action qui passe votre position actuelle dans le cube à Reporting Services, de sorte que votre requête récupère les données correctes.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010