> Mobilité > Dossier Sauvegarde : La nouvelle version de DPM (3/3)

Dossier Sauvegarde : La nouvelle version de DPM (3/3)

Mobilité - Par Benoit Le Cahain et Christophe Leroux - Publié le 25 février 2011
email

Se passer de sauvegardes n’est pas toujours possible dans certaines entreprises pour des raisons techniques, stratégiques et politiques.

Après la mise en oeuvre de la protection Exchange expliquée la semaine dernière, voyons aujourd'hui la restauration des données.

Dossier Sauvegarde : La nouvelle version de DPM (3/3)


Comme nous en parlions un peu plus tôt dans cet article, seul le store Writer Exchange permet de procéder à la restauration des données. Pour cette raison, DPM ne peut restaurer une base de données que vers une base de données active. Cette base de données active peut être la base de données source, une autre base de données active sur le même serveur membre d’un DAG, une autre base de données active sur un autre serveur membre du DAG, ou un serveur Exchange standalone protégé lui aussi par ce serveur DPM.

Une fois la restauration de la base de données effectuée, l’administrateur Exchange devra resynchroniser les copies de cette nouvelle base de données active grâce à la commande Resume-MailboxDatabaeCopy. DPM 2010 supporte les 5 scénarios de restauration de base de données suivants:

• Restaurer la base de données à son emplacement initial. Ceci écrase la base de données actuellement en place.
• Restaurer la base de données dans un emplacement alternatif. Ceci restaure la base de données, dans une autre base de données sur le même ou sur un autre serveur Exchange.
• Restaurer la base de données vers une base de restauration (recovery database). Ceci permet la restauration dans une base de restauration.
• Restauration vers un partage réseau. Restaurer la base de données vers un partage réseau.
• Copie sur bande. Créer une copie de la base de données sur une bande.

DPM supporte 3 scénarios de restauration de boîte aux lettres :

• Restauration de la boîte aux lettres vers une base de donnéesExchange. La base de données doit être impérativement une base de type base de restauration.
• Restauration vers un partage réseau. Cette opération copie la boîte aux lettres sur un partage réseau.
• Copie sur bande. DPM créer une copie de la boîte aux lettres sur une bande.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBM Cloud Pak for Security : Quelles avancées avec IDC ?

IBM Cloud Pak for Security : Quelles avancées avec IDC ?

IBM Cloud Pak for Security est une plateforme de sécurité intégrée ouverte conçue pour fournir des éclairages approfondis sur les menaces pour plusieurs environnements. Découvrez comment obtenir des informations sur les menaces et les risques, orchestrer les actions, automatiser les réponses sans devoir faire migrer vos données.

Mobilité - Par Benoit Le Cahain et Christophe Leroux - Publié le 25 février 2011