> Mobilité > Les DSI face à  la génération Y

Les DSI face à  la génération Y

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 07 juillet 2011
email

A l’occasion de son événement Dell 360, l’entreprise américaine a réuni au campus Microsoft d’Issy-les-Moulineaux ses clients PME.

L’occasion de partir à la rencontre de quelques DSI pour connaître l’évolution des usages dans leurs entreprises respectives.

Les DSI face à  la génération Y

Sans surprise, l’avènement des réseaux sociaux est sur toutes les lèvres. « La nouvelle génération d’utilisateurs est habituée à ces réseaux et s’attend à avoir la même souplesse et la même réactivité dans leurs outils professionnels », explique Luc-Victor Duchateau, Responsable infrastructure Technique et Logistique chez Business At Work.

Le grand public est aujourd’hui le déclencheur d’évolution technologique. Alors que les technologies d’entreprise étaient à l’origine aux avant-postes, celles-ci doivent désormais s’adapter aux usages venus de la sphère privée.

« Le phénomène de consumérisation fait que les utilisateurs ne comprennent pas que l’IT soit une contrainte. Le DSI est coincé entre un besoin d’évolution et sa mission de garantir l’infrastructure en termes de coûts et de service », expliquait Stéphane Reboud, Directeur Général de la division PME et Grand Public de Dell France, en introduction à la conférence. « Nous avons un rôle d’équilibriste permanent », confirme Loïc Vergniol, DSI de Netquarks. « Les utilisateurs ont des demandes de plus en plus poussées et nous devons gérer le budget en prenant en compte ces attentes ». L’intégration des réseaux sociaux en entreprise est donc une lourde tâche pour les responsables informatiques.

Des directions insensibles aux fuites d’informations

D’autant que la génération Y semble parfois plus laxiste avec la sécurité à en croire ces derniers. « Le public plus jeune ne partage pas certaines valeurs de sécurité », regrette Loïc Vergniol. Et si le service ne leur convient pas, les utilisateurs de plus au plus au fait des technologies informatiques n’hésitent plus à contourner les problèmes par eux-mêmes. Exemple concret avec le témoignage de Business At Work : « Une limitation de poids avait été mise en place pour l’envoi de pièces jointes par mail. Je me suis rendu compte que les salariés s’échangeaient des documents professionnels via Gmail pour passer outre cette restriction », se rappelle Luc-Victor Duchateau. Certaines directions métiers vont même jusqu’à souscrire à des contrats de services cloud sans en informer la DSI.

Une situation rendue d’autant plus difficile à contrôler que la direction n’a pas toujours conscience des risques pour l’entreprise. Aux DSI de faire de l’évangélisation pour changer les choses. « Nous rencontrons parfois des directions qui se moquent des fuites d’informations ou des problèmes de sécurité tant que l’entreprise continue d’avancer », indique Patrick Ragaru, Directeur des Opérations chez Lexsi.

La génération Y n’a pas fini de donner des cheveux blancs aux DSI.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 07 juillet 2011