> Enjeux IT > DSI, un beau métier au cœur de la transformation des entreprises

DSI, un beau métier au cœur de la transformation des entreprises

Enjeux IT - Par Marie Varandat - Publié le 31 août 2017
email

Rencontre avec Robert Eusebe, un DSI moteur d’innovation qui aime relever les défis…

DSI, un beau métier au cœur de la transformation des entreprises

Directeur des Services Numériques (DSN) de la société d’ingénierie Ingerop, Robert Eusebe aime relever les défis : après avoir piloté la transformation digitale d’Arte pendant 12 ans, cet ingénieur diplômé de CESI revient à ses premiers amours – l’industrie – pour accompagner le Groupe dans cette nouvelle ère numérique.

Transformation sociétale et nouveaux modèles économiques

« La transformation digitale va bien au-delà du numérique, explique-t-il. Nous assistons à une véritable transformation sociétale avec de nouveaux modèles économiques. Tous les secteurs ne sont pas impactés au même moment. Pour Arte et l’audiovisuel, c’était dans les années 2000 avec l’apparition des contenus numériques. Pour Ingerop, c’est maintenant avec le développement des smartcities, des bâtiments intelligents et bien entendu de l’Internet Of Things. J’aime les défis. C’est le propre d’un DSI que de savoir prendre des risques et saisir les opportunités offertes par les nouvelles technologies. Cette dimension entrepreneuriale fait partie de l’ADN du DSI ».

Convaincu d’avoir un rôle à jouer dans la transformation de son entreprise, Robert Eusebe résume son métier à deux missions fondamentales : le maintien du système d’information en conditions opérationnelles – « il faut que ça tourne ! » – et le développement ou, en d’autres termes, être moteur d’innovation.

« L’innovation n’appartient pas à la DSI. En fait, c’est l’affaire de tous. L’important c’est que chacun s’approprie la dynamique de changement de façon à créer des équipes projets multidisciplinaires, à l’origine des combinaisons originales et associations d’idées nouvelles », souligne le DSN d’Ingerop.

Son titre ? « Je n’en suis pas l’instigateur, précise-t-il, Ingerop avait déjà compris que la mission d’un DSI va au-delà de la gestion d’un parc informatique. Je suis néanmoins le premier DSN du Groupe et le titre convient parfaitement à la vision que j’ai de mon métier aujourd’hui ».

DSI, un métier en évolution

Un métier qui a bien évolué depuis son début de carrière en 1983 avec une accélération de la transformation digitale et une réduction des cycles impactant directement les systèmes d’information.

« D’un autre côté, depuis que l’homme est homme, les évolutions, le progrès ne cesse d’accélérer, le besoin d’agilité que l’on constate aujourd’hui étant la conséquence de cette accélération. De fait, la valeur d’un système d’information ou d’une organisation repose aujourd’hui sur une équation simple : sécurité x agilité ».

Ancien RSSI et responsable décisionnel d’Holcim (1996-2002), Robert Eusebe est particulièrement sensible à la sécurité des systèmes d’information et à la cohérence des données, deux fondamentaux qui participent à l’agilité du système d’information.

Réactivité, agilité et sécurité

Pour renforcer la réactivité du Groupe, il a, dès son arrivée, réuni des équipes dispersées géographiquement pour constituer une DSI Groupe globale, organisée de façon très classique en trois grands services : relation utilisateurs/support, responsables de l’infrastructure et études & développement.

« Ça reste une bonne organisation, estime-t-il. Ce qui ne nous empêche pas de mettre en place du Devops pour gagner en agilité tout en renforçant la sécurité ou encore d’adopter les technologies clefs de l’agilité et de la mobilité : cloud, virtualisation du poste de travail ou SDN ».

Et d’ajouter en forme de conclusion : « Sécurité, gouvernance des données, innovation…si on reste sur ce schéma, le CDO fait partie intégrante de la DSI. Souvent nommé par une Direction Générale qui souhaite donner un second souffle à la transformation digitale, le CDO peut alors entreprendre des développements isolés, non connectés au SI de l’entreprise qu’il convient ensuite d’intégrer pour garantir une bonne expérience client ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Enjeux IT - Par Marie Varandat - Publié le 31 août 2017