> Mobilité > La fédération Lync : comment ça marche ?

La fédération Lync : comment ça marche ?

Mobilité - Par Pascal Creusot - Publié le 04 mars 2013
email

Dans le cadre de déploiement d’architectures Lync au sein des entreprises, la mise en place de la fédération est un besoin qui est de plus en plus fréquent.

La fédération Lync : comment ça marche ?

La messagerie instantanée connaît un essor important et apporte des informations de présence et un moyen de communication rapide de plus en plus souvent utilisé. Cette technologie utilisée sur les réseaux publics tels que MSN, Google ou encore Yahoo intéresse le grand public. La mise en place de Lync en entreprise apporte cette souplesse de communication pour les utilisateurs au sein d’une entreprise. Mais ce besoin s’étend aussi aux communications entre les entreprises, surtout dans le cas de partenariat ou de besoin de communications ‘Business’ entre ces entreprises. La mise en place de fédération apporte une réponse à ce besoin de communications instantanées inter-entreprises.

La messagerie traditionnelle ou messagerie asynchrone, plus communément connue sous les noms de messagerie électrique ou email permet de communiquer avec une personne à partir du moment ou l’on connaît son adresse de messagerie électrique. Des mécanismes au niveau de l’infrastructure Internet (et plus particulièrement au niveau des enregistrements DNS) permettent de localiser les serveurs de l’entreprise à contacter pour remettre le message au serveur de courrier électronique (serveur  SMTP) de l’entreprise. Il s’agit donc en quelque sorte d’une fédération ouverte. Le mode de fonctionnement et de connexion à un utilisateur de messagerie instantané est similaire. Si on connaît l’adresse SIP d’un contact, des mécanismes au niveau de l’infrastructure Internet (et plus particulièrement au niveau des enregistrements DNS) permettent de localiser les serveurs de l’entreprise à contacter pour se connecter avec son client de messagerie instantanée (selon le protocole SIP) au contact recherché.

Cela est possible si l’entreprise a déclaré les informations au niveau DNS (comme pour la messagerie électronique)  et si l’entreprise est en fédération ouverte (ou Open Federation), c’est-à-dire qu’elle autorise les connexions demandées, comme pour la messagerie électronique qui accepte les messages sans connaître forcément l’expéditeur. L’analogie peut aussi être poussée plus loin, car comme pour la messagerie électronique qui dispose de ses mécanismes de protection (anti-spam), la messagerie électronique dispose elle-aussi de protections en plus, de la gestion de l’acceptation ou du refus par l’utilisateur. Ce mécanisme de protection est abordé dans le dernier chapitre de ce dossier. Dans la suite de ce dossier, on va détailler les éléments à mettre en place pour établir des fédérations entre entreprises.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide Atlassian Data Center

Le Guide Atlassian Data Center

Face aux nombre croissants d’utilisateurs qui accèdent à vos apps, le Guide Atlassian Data Center présente les meilleures pratiques et solution d'évolutivité, de sécurité et de conformité en vous appuyant sur les normes du secteur et les logiciels présents dans votre stack technique, ce Guide Ultime répond à vos principales préoccupations pour assurer la conformité et surveiller tous les problèmes de sécurité potentiels de vos environnements applicatifs d’entreprise.

Mobilité - Par Pascal Creusot - Publié le 04 mars 2013