> IoT > Intelligence Artificielle : les ambitions du collectif Impact AI

Intelligence Artificielle : les ambitions du collectif Impact AI

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 22 novembre 2018
email

La prise de conscience des opportunités et responsabilités dans le développement d’outils et d’une IA responsable au service de l’humain est manifeste. Retour sur les ambitions du collectif Impact AI, lors d’une session menée de main de maître par Laurence Lafont, Directrice Marketing et Opérations Microsoft France

Intelligence Artificielle : les ambitions du collectif Impact AI

Innovation, compétences et éthique

Laurence Lafont rappelle que Microsoft investit sur 3 piliers. D’abord, celui de l’innovation « les nouvelles technologies, l’IA et la data vont amener les organisations à travailler en mode plateformes transverses plutôt qu’en mode silos par entité». Il faut créer un élan en France et en Europe pour repositionner les acteurs sur le marché international en vue des innovations de demain. Microsoft s’appuie, d’ailleurs, sur son partenariat avec l’Inria pour développer des projets de recherche « qui vont soutenir les logiques d’écosystèmes » et sur l’initiative AI Factory à Station F pour l’accompagnement et le développement de start-up dans ce domaine. Faire travailler les organisations en transverse doit être un objectif.

Autre pilier clé, celui des compétences AI « les métiers se transforment, il faut être proactif pour accompagner le changement, mieux appréhender les nouvelles technologies et se préparer aux métiers de demain », puisque 85% ne sont pas encore connus. Microsoft a lancé des projets comme l’Ecole IA (avec une première promotion en mars 2018 – 24 élèves).

« L’ambition n’est pas de former des datascientists mais de former des personnes sur le marché du travail, en reconversion, éloignées de l’emploi, et qui grâce à l’IA vont retrouver un métier et développer des nouvelles compétences » Click To Tweet.

Aujourd’hui, huit partenaires ont rejoint Microsoft et dix promotions sont ainsi engagées. L’objectif est d’accélérer l’équité et la diversité dans les métiers numériques. Microsoft promeut une initiative pour soutenir « unicité » et s’appuyer sur le service civique pour sensibiliser les jeunes (8 à 16 ans) à l’IA responsable.

Enfin, le troisième pilier se situe sur l’éthique, la responsabilité et l’engagement sociétal  « la confidentialité des données est un droit humain ». Sensible au sujet et à la façon dont l’IA se propage, « notre ambition est que l’IA se développe de manière responsable, équitable et diverse au sein des organisations. »

 

Pour une IA responsable et équitable

Un mouvement Collectif a ainsi été lancé en mars 2018 (loi Association 1901) avec une trentaine d’organisations en France « pour réfléchir et agir sur l’impact de l’Intelligence Artificielle et sur ce qu’il faut faire pour une AI responsable » notamment avec des algorithmes transparents, ce qui s’intègre dans l’engagement d’actions pour l’IA for Good (santé, accessibilité, économie sociale et solidaire, missions humanitaires …).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Répondre aux exigences du SD-WAN

Répondre aux exigences du SD-WAN

Découvrez dans cette infographie les exigences clés pour implémenter un réseau SD-WAN adapté, efficace et sécurisé...

Observatoire, IA responsable, Éducation & IA for Good

Différents groupe de travail œuvrent déjà en ce sens, « nous avons l’ambition de faire venir d’autres structures, start-up, entreprises, institutions publiques qui veulent contribuer aux travaux du collectif autour de quatre réflexions, l’IA responsable, l’Observatoire, l’Éducation, et l’IA for Good ». Il y a un vrai bénéfice à mettre en commun les travaux menés dans les organisations.

Observatoire. Orange a mis en place une initiative, le Digital Society Forum, plateforme collaborative ouverte pour donner à tous des clés pour mieux appréhender la vie numérique, « les enjeux sociétaux sur l’impact du numérique sont majeurs ». Le dispositif s’articule autour du travail de plusieurs acteurs (sociologues, universitaires …) sur l’impact du numérique, d’événements et d’une présence dans toute la France (ateliers). « Dans le cadre d’Impact AI, cette plate-forme va coproduire des contenus et les publier. Des rendez-vous experts et ateliers collaboratifs & participatifs en régions vont mettre à disposition toutes les informations dans un esprit de culturation ».

Pour une IA responsable, les travaux doivent encore aller plus loin, Cécile Wendling, Group Head of Foresight (Axa) « nous allons lancer une librairie virtuelle de ressources en ligne, disponible à tous, en anglais et français, et où tout le monde peut contribuer » Click To Tweet. L’IA doit être inclusive et non discriminante, l’objectif est bien de détecter les jeux de données biaisés, par le partage d’outils techniques et de gouvernance (formations, chercheurs…).

Éducation. Sujet large car il y a urgence à former tout le monde ! Les trois approches se basent sur les ateliers initiations dès le plus jeune âge (unicité …), la cartographie des formations diplômantes (public plus avancé) et l’évolution & transformation des métiers aujourd’hui pour apporter un champ de compétences, garantir l’employabilité et faciliter les passerelles.

IA for Good. L’ensemble des organisations contributrices du collectif vont participer en identifiant des projets dans l’économie sociale et solidaire et en mettant à disposition les ressources et compétences nécessaires pour aider à utiliser au mieux l’IA.

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 22 novembre 2018