> IoT > Le manque de stratégie sur les projets d’automatisation

Le manque de stratégie sur les projets d’automatisation

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 10 juillet 2019
email

96% des entreprises françaises ont investi sur des projets d’automatisation en 2019, et un quart a consacré plus de 300 000 euros sur des projets reposant sur l’intelligence artificielle. Retour sur l’adoption des technologies d’automatisation …

Le manque de stratégie sur les projets d’automatisation

Automatisation de contenu

53% des entreprises (France) constatent une efficacité  et productivité améliorées avec une stratégie d’automatisation, notamment celles qui privilégient les processus d’automatisation de contenu (59 %). Les spécialistes du numérique donnent ainsi du sens au contenu de l’entreprise.

Voici les domaines dans lesquels les entreprises ont implémenté des technologies d’automatisation :

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Multi Cloud

5 clés de supervision Multi Cloud

A l’heure du Software Defined Everything (SDx) la conception et l’exploitation de logiciels sont plus complexes que jamais, ce nouvel eBook décrit les éléments clés à prendre en compte lors de la transition vers les technologies, les plates-formes et les éléments logiciels modernes afin de tirer tout le potentiel des solutions Multi cloud d'entreprise.

Une formation insuffisante et manque d’informations

L’investissement financier et les programmes de formation sont indispensables pour comprendre les avantages des technologies d’automatisation et accélérer la transformation numérique. Et pourtant, les collaborateurs ne sont pas suffisamment formés aux technologies de l'automatisation, 64% des décideurs IT le confirment Click To Tweet De plus, 24 % (dont l’entreprise n’a pas investi dans ces technologies) doutent du retour sur investissement.

 

Des indicateurs clés :

  • 1 collaborateur sur 6 déclare que son entreprise ne dispose pas d’une stratégie IA ou indique ne pas le savoir (15 %)
  • le planning de la stratégie IA ne s’étend pas sur une période qui va au-delà de 5 ans (69 %)
  • les solutions implémentées doivent être personnalisées en fonction des besoins

 

Source ABBYY & cabinet 3Gem – mai 2019 – 500 décideurs IT Français

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 10 juillet 2019