> IoT > Les enjeux 2021 du développement durable dans l’industrie française

Les enjeux 2021 du développement durable dans l’industrie française

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 14 décembre 2020
email

L’engagement en faveur de la durabilité se déploie à grande échelle puisque 62 % des entreprises manufacturières françaises se sentent concernées par les enjeux écologiques.

Les enjeux 2021 du développement durable dans l’industrie française

Les avantages des bénéfices commerciaux, stratégiques et financiers sont de mieux en mieux perçus. Les industriels français sont prêts à investir dans la transformation des processus et pratiques à travers l’intégration de démarches d’économie circulaire et de servicisation. Mais comment perfectionner les chaînes logistiques et explorer des modèles commerciaux plus durables, plus écologiques et digitalisés ?

 

Une stratégie d’économie circulaire pour 97% des industries françaises

Ce modèle de production et de consommation encourage la réutilisation en continu des matériaux. Au programme : partage, location, réutilisation, réparation, remise à neuf, recyclage des produits existants. Les organisations prolongent le cycle de vie des produits, minimisent le gaspillage et réduisent la pression sur les ressources naturelles.

Réduire les coûts (liés à l’empreinte carbone) fait partie des facteurs conduisant à l’adoption de démarches d’économie circulaire :

  • 21 % des sociétés françaises
  • 35 % des entreprises de la zone EMEA

 

Cette stratégie permet de se différencier sur le marché avec des produits écoresponsables :

  • 87 % des entreprises françaises sont en pleine transformation
  • seuls 2 % sont au début de ce processus.

Les défis concernent l’ajustement des processus de la chaîne logistique (95 %) et la valorisation des bénéfices du développement durable dans les résultats financiers (96 %).

 

La servicisation et les modèles économiques verts

La servicisation permet aux entreprises de bénéficier d’opportunités de développement des gammes de produits en y associant des services à valeur ajoutée (assistance à la mise en œuvre, maintenance, mises à niveau durant le cycle de vie des produits).

 

  • 56 % des entreprises françaises ont intégré des services dans les offres au cours des deux dernières années

 

Grâce à l’abonnement, la location ou le paiement à l’usage, les utilisateurs transfèrent les dépenses d’investissement vers des dépenses d’exploitation. Selon les dirigeants français, quel rôle joue la servicisation ? Elle offre :

  • Une croissance facilitée des parts de marché – 80 %
  • Une durée des contrats allongée – 60 %
  • Des flux de trésorerie stabilisés- 42 %

 

La force des services additionnels en termes de revenus et d’avantages pour les clients est primordiale (88%).

Téléchargez gratuitement cette ressource

IA : Quels scénarios prioriser ?

IA : Quels scénarios prioriser ?

L’intelligence artificielle (IA) est passée de la science-fiction au monde réel, mais quels sont les scénarios à prioriser pour exploiter tout le potentiel de l’IA en entreprise ? découvrez les meilleures approches pour y parvenir, dans ce rapport « The Economist - Intelligence Unit » parrainé par Microsoft.

Les technologies émergentes !

60 % (Monde) sont passés au cloud avec au moins une plateforme de gestion ou une application hébergée (50% – France). Toutefois, les industriels français entendent utiliser des applications ou une infrastructure informatique logées dans le cloud dans les douze prochains mois (besoins en télétravail et mobilité).

Quelles sont les technologies les plus citées par les entreprises françaises ?

  • l’automatisation des processus par la robotique – RPA – 48 %
  • la blockchain pour le suivi des matériaux ou des composants durables – 44 %
  • le renforcement du système d’information de la supply chain – 36 %
  • l’analyse des données – 34 %

33 % ont investi dans la bio-ingénierie, 24 % dans l’intelligence artificielle et le machine learning.

 

Selon plus de 80 %, les changements législatifs et politiques auront un impact positif sur les activités industrielles dans les 24 prochains mois (cinq cadres réglementaires ou législatifs majeurs : Le Brexit, le RGPD, le Cloud Act, l’USMCA (ex ALENA) et le CCPA)

 

 

Source Rapport Discrete Manufacturing Sage-IDG – 101 entreprises en France – A l’échelle internationale : 658 répondants de 8 marchés : États-Unis, Royaume-Uni, France, Canada, Allemagne, Afrique du Sud, Espagne et Australie.

 

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 14 décembre 2020