> IoT > La France investit dans les projets d’automatisation

La France investit dans les projets d’automatisation

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 22 janvier 2020
email

A l’heure de l’intelligence artificielle et de l'agilité, si 96 % des entreprises ont déjà investi dans des projets d'automatisation en 2019, seulement 28 % l’ont fait dans le RPA (Robotic Process Automation). Les processus business sont en jeu …

La France investit dans les projets d’automatisation

Le RPA en France : un ROI positif !

Dès la première année d’adoption et de mise en place de technologies de RPA, les avantages économiques suivent puisque 69 % des entreprises françaises obtiennent un retour sur investissement en moins d’un an.

Près d’un tiers enregistrent un retour sur investissement au moins deux fois supérieur à la somme investie initialement.

En tête, nous retrouvons le secteur bancaire et financier qui investit (32%) le plus dans les technologies de RPA, suivi du secteur industriel (26 %), le secteur juridique est à la traîne (7%).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cloud hybride : les 5 défis de la DSI

Cloud hybride : les 5 défis de la DSI

Cette étude mondiale, menée auprès de 800 DSI, met en évidence l'écart croissant entre les ressources informatiques disponibles et les exigences de la gestion des écosystèmes cloud d'entreprise. Découvrez, dans ce nouveau rapport CIO, comment l’IA permet de combler le fossé entre les ressources informatiques limitées et la complexité du cloud.

Parts de marché & productivité à la clé
 Grâce au RPA, 56% des entreprises françaises ont augmenté leurs revenus et leurs rendements (54%). De plus,  on note une amélioration :

  • de leur part de marché – 42%
  • de la productivité de leurs équipes – 35%

« Il est indispensable d’informer les décideurs sur les avantages concurrentiels et économiques qu’offre la mise en place de technologies de RPA. Mais l’avènement de la RPA a permis aux décideurs de réaliser qu’ils ont également besoin de l’intelligence artificielle pour bénéficier d’une gestion efficiente du contenu et des processus structurés comme non structuré » selon ABBYY.

 

Source ABBYY

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 22 janvier 2020