> IoT > Les humains & l’intelligence artificielle en 2030

Les humains & l’intelligence artificielle en 2030

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 27 janvier 2020
email

Est-ce que les humains et l’IA coexisteront en 2030 ? Près de la moitié des entreprises françaises en sont persuadées ….. Désormais, cette technologie est perçue comme une opportunité d’optimiser les forces

Les humains & l’intelligence artificielle en 2030

Les entreprises françaises teste l’IA et le machine learning

Les  humains et l’IA exécuteront des tâches optimisées en fonction des forces respectives. En France,  50% des entreprises testent déjà l’utilisation de technologies d’intelligence artificielle (IA) ou de Machine Learning (ML), et près de 27% utilisent déjà ces technologies dans certaines Business Units de l’entreprise.

« Les entreprises françaises ont bien compris qu’elles avaient tout intérêt à investir massivement dans les technologies disruptives, telles que l’IA et le ML. Elles ont bien identifié les obstacles au bon déploiement de ces projets et les investissements à réaliser pour pérenniser ces initiatives » selon Stéphane Rion, Senior Deep Learning Scientist chez Teradata.

Au niveau mondial, les organisations pensent que l’IA sera intégrée à l’être humain, d’où une amélioration rapide des capacités humaines.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Financement & compétences

Les freins à l’IA existent. Quels sont-ils ? En France, on note d’ores et déjà plusieurs points :

  • le manque de financement – 43%
  • les projets sont-ils réellement en phase avec les besoins de l’organisation – 43%
  • le manque de compétences en interne – 40%.

Les investissements identifiés qui vont accélérer ces initiatives, sont les suivants :

  • la sécurité IT – 58%
  • l’infrastructure IT – 54%
  • l’analytique – 46%

Quant aux investissements dans les compétences et les talents, on remarque un certain retard puisqu’ils n’arrivent qu’en 6ème position.

Source Etude mondiale Teradata & Vanson Bourne Adapt or Perish: The New Reality in a Hyper-Digitized World

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 27 janvier 2020