> Mobilité > Microsoft autorise 10 000 destinataires sur Exchange Online

Microsoft autorise 10 000 destinataires sur Exchange Online

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 08 janvier 2013
email

Les demandes répétées des utilisateurs auront porté leurs fruits.

Microsoft autorise 10 000 destinataires sur Exchange Online

Microsoft a augmenté la limite du nombre de destinataires différents imposée aux utilisateurs d’Office 365 Entreprises (plans E1, E2, E3, E4). Utilisateurs occasionnels (plans K1 et K2), Petites entreprise (plan P1), et Agences gouvernementales (plans G1, G2, G3 et G4), ainsi que pour ceux qui utilisent uniquement la solution Exchange Online.

Jusqu’à présent, les envois étaient limités à 1 500 destinataires par jour. La barre est désormais relevée à 10 000 destinataires par jour. Cette barrière avait été instaurée pour empêcher l’envoi massif de courriels commerciaux non-sollicités et éviter ainsi que les serveurs de Microsoft ne deviennent une source de spams. « Des améliorations dans nos datacenters nous ont permis d’augmenter ce plafond tout en conservant le même niveau de protection », explique Steve Chew, Responsable Produit Technique dans l’équipe Exchange de Microsoft.

Pour ceux qui se heurteraient malgré tout à la limite, il est toujours possible de jouer avec les groupes de distribution. Ces groupes de destinataires stockés dans un répertoire partagé ne compte que pour un seul destinataire. Microsoft rappelle néanmoins que les clients qui souhaitent envoyer de grandes quantités de mails, pour des newsletters par exemple, doivent se tourner vers d’autres fournisseurs de services plus spécialisés.

Plus d’informations : Microsoft

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 10 Fondamentaux de l’observabilité

Les 10 Fondamentaux de l’observabilité

La définition de l'observabilité, c’est le niveau de compréhension des systèmes complexes que vous gérez, mais concrètement, comment pratiquer l'observabilité avec succès ? Découvrez les 10 Principes fondamentaux de l'observabilité.

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 08 janvier 2013