> Tech > PowerPivot : client, mais aussi serveur

PowerPivot : client, mais aussi serveur

Tech - Par iTPro - Publié le 23 décembre 2011
email


Il est formidable d’avoir une telle puissance sur le poste de travail, mais la véritable valeur de PowerPivot transparaît lorsque les feuilles de calcul contenant ses modèles, avec les tableaux croisés dynamiques et graphiques construits sur ceux-ci, sont publiés vers SharePoint. Une fois déployés dans SharePoint, les

modèles PowerPivot sont en fait visualisables dans le navigateur et les utilisateurs conservent la possibilité d’effectuer des analyses descendantes ainsi que des sélections filtrées avec les segments. Tout cela est possible avec la seule technologie Web AJAX. Aucun plug-in, contrôle ActiveX ou composant Java n’est requis.

Néanmoins, la facette serveur apporte autant aux informaticiens qu’aux utilisateurs. Dès qu’une solution PowerPivot est publiée vers SharePoint, les informaticiens peuvent planifier les rafraîchissements de ses sources de données et surveiller les métriques d’utilisation et d’état de serveur d’une manière très précise au moyen du tableau de bord de gestion de PowerPivot (cf. la figure 3). Cela permet d’avoir une idée réelle des performances de ces solutions et de voir comment elles impactent le fonctionnement de la ferme SharePoint. (Les performances au fil du temps sont visibles dans le graphique du haut de la figure 3.) Comme le composant serveur de PowerPivot, lequel est invoqué lorsque des utilisateurs parcourent la feuille de calcul PowerPivot dans le navigateur, est un service géré SharePoint, les instances de ce composant peuvent être activées ou arrêtées à la demande.

Pour terminer, il est possible d’identifier de manière proactive les solutions PowerPivot qui gagnent en popularité. L’utilisation de la feuille de calcul au fil du temps est visualisée dans le graphique à bulles au bas de la figure 3. Les informaticiens savent ainsi, selon les besoins, quels cubes sélectionner afin que les pros de l’analyse décisionnelle en réalisent une implémentation plus formelle dans la version complète d’Analysis Services.

Faut-il l’adopter ou l’ignorer ?

PowerPivot résout quasiment tous les problèmes majeurs associés aux spreadmarts types. Les utilisateurs disposent en mémoire d’un puissant moteur à base de colonnes, lequel assure de véritables analyses BI en libre-service. Il conserve les données source verrouillées. Il autorise la collaboration et le partage via un serveur central, au lieu de la messagerie électronique et garantit ainsi la sécurité et l’évolutivité, ainsi que le rafraîchissement des données. Ce composant permet aussi aux informaticiens de gérer les performances et d’identifier les solutions BI des utilisateurs qui répondent aux besoins de l’activité. La nature fiable et en libre-service de PowerPivot allège les problèmes de fourniture et de retard au niveau du département informatique, et l’intégration avec SharePoint offre aux informaticiens les possibilités de contrôle, de gestion et de surveillance allant généralement de pair avec les solutions en libre-service.

Avec autant d’atouts en main, PowerPivot a le potentiel nécessaire pour modifier en profondeur l’univers de l’analyse décisionnelle. Les utilisateurs finaux accéderont à des fonctionnalités plus étendues, qu’ils pourront mettre en oeuvre de manière autonome. De leur côté, les informaticiens pourront jouer leur rôle de gardien des performances et de la stabilité, et faire en sorte d’assurer une gestion centralisée et appropriée des données.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 23 décembre 2011