> Enjeux IT > Silicon Valley Tour – Anaplan, le salesforce.com de la planification

Silicon Valley Tour – Anaplan, le salesforce.com de la planification

Enjeux IT - Par José Diz - Publié le 08 avril 2016
email

Après avoir conquis des centaines de clients avec son SaaS de panification, Anaplan étend sa solution à tous les domaines de l’entreprise.

Silicon Valley Tour – Anaplan, le salesforce.com de la planification

Une opération de croissance potentielle qui a séduit les financiers avec plus de 234 millions de dollars levés en moins de 5 ans.

L’IT Press Tour dans la Silicon Valley nous amène chez l’une des start-ups les plus en vue du Web B2B. En effet, en janvier dernier, les projecteurs se tournaient vers Anaplan qui venait de lever 90 millions de dollars, totalisant ainsi 234,4 millions de dollars de financement depuis 2012. Une opération qui porte sa valorisation à 1,1 milliard de dollars et la fait entrer dans le “Club des “Licornes” (start-ups évaluées à plus d’un milliard). Plusieurs nominations et remplacements ont suivi cette manne: Edouard Fourcade au poste de directeur France (ex-DG de Sas pendant 5 ans, et 13 ans à des postes de direction chez BMC), James Budge au poste de directeur financier et Paul Melchiorre au poste de Chief Revenue Officer.

(((IMG8285)))

Exceller ou Excel pêche et battre SAP, Oracle ou IBM

Pourquoi cet intérêt soutenu des financiers ? Anaplan est considéré comme le phénomène du SaaS pour la planification, à l’instar de salesforce.com pour le CRM. 

« Nous nous attaquons à un problème récurrent et universel des entreprises, » explique Bert Legrand, chef produit chez Anaplan. « À partir des applications transactionnelles, les décideurs réalisent leur planification et leur suivi via Excel chacun de leur côté. Il s’ensuit des problèmes de fiabilité, de synchronisation, de consolidation, de sécurité… De plus, ces analyses ne peuvent être effectuées qu’en deux dimensions (ligne, colonne), et se retrouvent limitées à quelques dizaines de lignes ou colonnes. Sans parler de la lisibilité. Et souvent, ces éléments de tableurs (avec tous leurs défauts) sont intégrés dans des présentations ou des copies d’écran. Or, il est désormais indispensable de disposer d’une information en temps réel et fiable.» L’éditeur ne cherche pas concurrencer Excel (qui peut éventuellement servir de client à sa solution SaaS), mais cible clairement les outils de planification et d’EPM d’Oracle, d’IBM ou de SAP, entre autres.

Un succès toujours croissant

La solution repose sur sa propre technologie de cube multidimensionnel, avec sa propre base de données, le tout en mode cloud. De facto, la solution est en temps réel, collaborative, avec une interface de type tableur (donc simple à, appréhender), disposant de très nombreux connecteurs, etc. La solution a séduit de très nombreux et prestigieux clients à travers le monde comme United Airlines, Axa, SNCF, Accor, Schneider Electric, Procter and Gamble, Aviva, Intel, Informatica, Vmware, Box… 

Créée en 2007, Anaplan emploie aujourd’hui plus de 600 employés dans 17 pays, compte plus de 200 partenaires locaux et mondiaux, et a séduit plus de 430 clients dans 20 pays pour 70 000 utilisateurs. Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

Elargir la zone de chalandise

La planification ne concerne pas que la finance ou la supply-chain, mais aussi les ventes, le marketing, les ressources humaines, l’informatique… voire les métiers, utilisant le plus souvent soit Excel, soit des applications sur mesure rigides et difficiles à actualiser. 

« L’organisation des systèmes d’information en silos a donné naissance à de nombreux outils souvent cloisonnés pour l’analytique et plus encore pour le planning et la modélisation, » analyse Bert Legrand. Anaplan se propose donc de prendre le relais avec sa plateforme unique qui remplace la quasi-totalité de ces outils (tous à terme) afin de rendre la planification cohérente pour toute l’entreprise.

Pour y parvenir, elle a lancé en 2015 son AppHub mettant à disposition des applications pour sa plateforme. Sur cette place de marché, de nombreuses applications conçues par des clients ou partenaires sont gratuites ou payantes. Anaplan n’envisage pas de gagner de l’argent sur les applications, mais uniquement sur sa plateforme. 

Une application Anaplan est en fait un modèle de paramétrage très évolué intégrant – entre autres – des éléments de données et des schémas de données, des règles métier et des méthodes de calcul, des rapports et fonctions analytiques, une documentation et une gestion des utilisateurs via des rôles. L’éditeur annonce déjà plus de 50 partenaires concevant des applications disponibles sur son site, dont Accenture, Deloitte, McKinsey, PWC, Workforce…

Une démarche qui ne peut qu’inciter ses clients à élargir la fonction de planification à plus de services de l’entreprise, et donc à augmenter ses revenus récurrents. Ceci explique cela. D’ailleurs, Anaplan affirme que ce processus est déjà bien enclenché. Entrée en bourse en 2017 ou pas ?

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment contrer les menaces sophistiquées ?

Comment contrer les menaces sophistiquées ?

Votre réseau d'entreprise fait face à de profondes mutations en matière IT, à des comportements utilisateur à risque et à des menaces toujours plus sophistiquées (ransomware, vulnérabilités zero-day, attaques ciblées). Protéger votre réseau devient ainsi plus complexe. Pour faire simple, nous avons segmenté l'univers des menaces en trois profils : les menaces connues, celles qui sont inconnues et celles connues mais non divulguées...

Enjeux IT - Par José Diz - Publié le 08 avril 2016