> IoT > Stratégie d’IA pour le e-commerce : pourquoi et comment l’adopter ?

Stratégie d’IA pour le e-commerce : pourquoi et comment l’adopter ?

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 03 juin 2024
email

En 2024, nous sommes à l'aube d'une nouvelle révolution informatique, et l'impact de l'IA sur les entreprises promet d'être aussi profond que l'arrivée des smartphones et du cloud. Les décideurs du secteur digital ressentent une pression croissante pour adopter l'IA ou, du moins, pour jeter les bases d'une adoption réussie de l'IA dans un avenir proche.

Stratégie d’IA pour le e-commerce : pourquoi et comment l’adopter ?

Cette pression est particulièrement visible dans le secteur de l’e-commerce, où l’IA est de plus en plus présentée comme un moyen d’aider les retailers à s’adapter aux nouvelles tendances de consommation, à l’évolution de la stack mar-tech (technologies marketing) et à réduire les coûts.

L’équipe marketing de SQLI partage son point de vue sur le sujet et les points forts de l’IA pour les leaders de l’e-commerce.

Gagner en efficacité sur les processus e-commerce avec l’IA

Lorsque on interroge des leaders technologiques sur les raisons qui les poussent à adopter l’IA – même à ce stade précoce – on obtient inévitablement plusieurs réponses différentes. Un leitmotiv est le désir d’automatiser les processus et de débloquer des gains productivité. Un système d’IA bien entraîné peut prendre des décisions plus rapidement qu’un humain, et à une échelle bien plus grande. D’autres parlent de la volonté de débloquer de nouvelles capacités, auparavant irréalisables, que ce soit en raison de leur coût ou de la complexité technique estimés. 

À l’heure où les e-retailers sont aux prises avec l’inflation et la hausse du coût de la vie, l’IA pourrait apporter un coup de pouce bienvenu. 

L’IA, un atout pour la personnalisation de l’expérience client

Les leaders de l’e-commerce se feront probablement l’écho de ces ressentis, mais ils pourront également mentionner les défis qu’ils s’attendent à devoir relever en matière de personnalisation du contenu. Avec le retrait progressif des cookies par Google, l’introduction à l’échelle mondiale d’une législation plus stricte en matière de protection des données et de la vie privée et l’effacement du suivi sur les appareils mobiles, il devient de plus en plus difficile d’établir des profils individualisés des clients et prospects.

De nombreux e-retailers craignent que ces changements ne rendent plus difficiles leurs opérations marketing et la possibilité d’offrir le type d’expériences personnalisées que les consommateurs attendent. Selon un rapport McKinsey de 2021, 71% des consommateurs attendent des entreprises qu’elles proposent des interactions personnalisées. En outre, 76% d’entre eux se sentent frustrés lorsque ces interactions n’ont pas lieu. 

Pour les professionnels de l’e-commerce,l’IA est une solution potentielle qui leur permet de créer le type d’expériences et d’interactions sur-mesure que les consommateurs souhaitent, simplement en utilisant les données qu’ils détiennent déjà. Le même rapport de McKinsey a révélé que les commerce en ligne qui croissent le plus rapidement peuvent attribuer au moins 40% de leur croissance à la personnalisation.

Rationaliser la logistique du retail grâce aux prédictions de l’IA

Les avantages de l’IA se répercuteront inévitablement sur d’autres départements de l’entreprise, qui ne sont pas en contact direct avec les clients. Un bon exemple est la gestion des stocks, où l’IA peut prédire les tendances de consommation et aider les retailers à minimiser le gaspillage. 

Ces deux exemples sont loin d’être exhaustifs, mais ils illustrent les diverses applications de l’IA. Lorsque on élabore une stratégie en matière d’IA, il vaut la peine de se poser une question simple : « Quels sont les problèmes de mon entreprise ? Où se situent les pain points et qu’est-ce qui pourrait les résoudre ? »

Construire l’architecture de l’intelligence artificielle

À l’instar d’autres révolutions informatiques, l’avènement de l’IA obligera les e-retailers à modifier radicalement leurs activités. En effet, l’IA n’est pas un produit que l’on achète, mais plutôt un outil qui nécessite une maintenance, un déploiement et une gestion appropriés. Comme une plante d’intérieur tropicale, elle ne peut prospérer que dans certaines conditions favorables et a besoin d’entretien !

Une architecture qui repose sur les données et l’interopérabilité

Tout d’abord, il est recommandé de mettre en place l’architecture adéquate. L’entreprise génère probablement des données à partir de plusieurs points de contact – comme les outils d’analyse web, d’e-marketing ou de gestion logistique. Du point de vue de l’IA, ces données sont plus utiles lorsqu’elles sont combinées et agrégées. 

En pratique, cela signifie que l’organisation doit se centrer sur les données, l’interopérabilité des systèmes étant un élément clé. Mettre en place le middleware est nécessaire pour collecter et unifier les données provenant de différentes sources, afin d’obtenir des informations précises, fiables et en temps réel. Pour de nombreuses organisations, la réalisation de cet objectif peut nécessiter des changements radicaux, en particulier pour celles qui utilisent des plateformes d’e-commerce monolithiques. 

Au-delà de la technologie, l’IA induit un changement humain

Le deuxième changement est d’ordre culturel. L’entreprise doit fonctionner comme une entreprise technologique, en recrutant des ingénieurs en IA et en logiciels, et en construisant des systèmes qui facilitent la transformation numérique future, et donc l’adoption de l’IA. 

Le domain-driven design s’avère utile à cet égard. En visualisant le stack technologique comme une série de systèmes interconnectés qui répondent à des besoins commerciaux spécifiques, il devient plus facile d’identifier les opportunités d’utiliser l’IA. Le logiciel – qui peut être constitué de millions de lignes de code – devient plus évident et explicable, et plus facile d’itérer et d’améliorer.

Cette approche peut introduire un sentiment d’appartenance au sein de l’équipe d’ingénieurs, en attribuant à des personnes spécifiques la responsabilité de fonctionnalités précises. Ainsi, lorsqu’il s’agit de construire l’interopérabilité pour une adoption efficace de l’IA, on sait à qui s’adresser. 

Tout comme l’arrivée du cloud et l’adoption massive du smartphone, l’IA exige des entreprises, en particulier dans le domaine de l’e-commerce, qu’elles procèdent à des changements radicaux. Ces changements ne se limitent pas au stack technologique, mais aussi à la manière dont les talents travaillent et collaborent. 

Le changement n’est pas toujours facile, mais commencer dès maintenant peut s’avérer payant. Nous n’en sommes qu’au début de la révolution de l’IA, mais nous pouvons déjà identifier comment elle aidera les e-retailers à se commercialiser dans un monde post-cookies, à optimiser leurs opérations et à s’adapter à l’évolution des habitudes des consommateurs. 

Téléchargez cette ressource

Guide de Reporting Microsoft 365 & Microsoft Exchange

Guide de Reporting Microsoft 365 & Microsoft Exchange

Comment bénéficier d’une vision unifiée de vos messageries, mieux protéger vos données sensibles, vous conformer plus aisément aux contraintes réglementaires et réduire votre empreinte carbone ? Découvrez la solution de reporting complet de l’utilisation de Microsoft Exchange, en mode on-premise ou dans le Cloud.

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 03 juin 2024