> IoT > Télétravail et hausse des déchets électroniques !

Télétravail et hausse des déchets électroniques !

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 16 novembre 2020
email

Avec la crise sanitaire, si les entreprises ont dû s’équiper rapidement pour le télétravail et la poursuite des activités à distance, 66% vont d’ores et déjà permettre aux collaborateurs de continuer à travailler depuis leur domicile.

Télétravail et hausse des déchets électroniques !

Le télétravail, élément clé des stratégies IT
Avec la généralisation du travail à distance, 83% des entreprises françaises ont acheté du matériel supplémentaire pour la continuité des activités, et 67% des entreprises s’attendent à voir leur budget IT augmenter au cours des douze prochains mois.

C’est un virage clé dans l’organisation même du télétravail, de plus près du quart des ordinateurs fixes de bureau en Europe (22%) devraient devenir obsolètes au cours de l’année prochaine (31% en France).

 

Les déchets électroniques …
​Ces équipements vont s’ajouter à ceux déjà régulièrement jetés. Aujourd’hui, 53,6 méga tonnes de déchets électroniques sont générées chaque année (soit 1 000 ordinateurs portables par seconde).

Parmi les entreprises françaises

  • 33% ne savent pas où leurs déchets électroniques finissent
  • 39% continuent de stocker d’anciens équipements inutilisés

Téléchargez gratuitement cette ressource

Erreurs de configurations Cloud : comment les éviter et atteindre l’excellence opérationnelle ?

Erreurs de configurations Cloud : comment les éviter et atteindre l’excellence opérationnelle ?

Configurations, gestion des accès, des identités, sécurité des données, découvrez, dans cet Ebook Expert de Trend Micro, comment éviter les vulnérabilités de sécurité, les fuites de données, assurer la fiabilité et les performances de vos environnements de production pour accéder à un Cloud d'excellence.

La préoccupante pollution numérique
La technologie doit être utilisée de façon bien plus responsable et durable. La prise de conscience de la pollution numérique est réelle et révèle l’impact écologique des entreprises françaises :

  • 46 % mesurent leur emprunte carbone (3ème place des pays européens)

A noter ! D’ici 2040, en Europe, 14 % des émissions de carbone découleront de la production et l’utilisation de l’électronique et des appareils (PC, ordinateurs portables, moniteurs, smartphones et tablettes).

Etude BNP Parisbas 3 Step IT & Omnisis – The State of Business IT 2020 – Juillet Août 2020 – Plus de 1000 décideurs IT – Royaume-Uni, France, Allemagne, Suisse, Autriche, Norvège, Suède, Finlande et Danemark.

 

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 16 novembre 2020