> Mobilité > Une exploitation judicieuse de l’architecture de Sharepoint Portal Server

Une exploitation judicieuse de l’architecture de Sharepoint Portal Server

Mobilité - Par Bob Mixon - Publié le 24 juin 2010
email

Microsoft SharePoint Portal Server exploite la capacité de Planification de votre portail SharePoint », afin d’obtenir des directives de planification.)

Une exploitation judicieuse de l’architecture de Sharepoint Portal Server

Si la conception de portail SharePoint Portal Server vous est complètement étrangère, une connaissance des termes clé suivants est indispensable.

Site. Un site SharePoint est un site Web qui est activé par des composants WebPart SharePoint et par des composants ASP.NET, et contient un contenu collaboratif (par ex., documents, groupes de discussion) pour une équipe. (Pour plus d’informations sur les sites SharePoint, consultez l’encadré « Types de sites SharePoint », dans l’article « Le meilleur des recherches SharePoint » Club Abonnés).

Zone de portail. Une zone de portail est généralement un site autonome spécial, qui est composé d’une seule page et est contrôlé par SharePoint Portal Server. Plusieurs zones de portail forment un site. Les zones sont créées de telle sorte à produire une structure de navigation hiérarchique (à savoir, au moyen d’une taxonomie). En général, ces zones sont créées par les administrateurs et experts en contenu. Par exemple, l’administrateur peut créer une zone de portail de niveau supérieur pour le département des ressources humaines, puis autoriser une personne désignée de ce département à créer des sous-zones telles que Compensation (indemnités), Vacation (postes à pourvoir) et Procedures (procédures).

Chaque zone de portail contient différents conteneurs d’informations, tels que des bibliothèques de documents, des listes et des listings de portail, lesquels sont axés sur les utilisateurs de la zone en question. Une zone de portail individuelle peut gérer une seule liste de listings de portail. (Les listes et listings seront abordés plus en détail dans la section Listings de portail.) Vous pouvez cibler une zone de portail en fonction d’audiences spécifiques (une audience est un groupe personnalisé qui peut visualiser un contenu spécifique conçu à son intention), lesquelles visualiseront le contenu dans cette zone et définiront des autorisations afin de limiter son accès à certains utilisateurs. Vous pouvez aussi désigner une zone de portail comme masquée à la navigation (indépendamment de ses paramètres d’autorisations) et spécifier si elle accepte ou non les recherches.

Outre son rôle de site incluant les conteneurs d’informations, une zone de portail SharePoint Portal Server peut ellemême être un conteneur d’informations. En plaçant un composant WebPart Content Editor sur une zone de portail, vous activez celle-ci comme pouvant être un conteneur d’informations.

Bibliothèques de documents et listes. Si vous avez déjà utilisé Windows SharePoint Services, vous connaissez probablement les bibliothèques de documents et les listes. Ces éléments constituent le ciment de la gestion des informations et peuvent être des fichiers Microsoft Office, liens, contacts, événements, questions et tâches sur un site SharePoint. Une bibliothèque de documents contient une collection de documents partagés par les membres du site SharePoint. Une liste est un composant d’un site SharePoint qui contient une collection d’éléments autres que des documents, à savoir des contacts ou des tâches. (Pour plus d’informations sur les bibliothèques de documents, consultez l’article « Office 2003 et SharePoint : L’accord parfait », http://www.itpro.fr, Club Abonnés). Les listes sont des composants puissants de SharePoint et incluent de nombreuses fonctionnalités pour la gestion de champs dans une liste, tels que du texte, des listes RTF (Rich Text Format), des listes déroulantes, des recherches à partir d’autres listes et des calculs (par ex., sum, total).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Mobilité - Par Bob Mixon - Publié le 24 juin 2010