> Tech > Vieillissement et nettoyage DNS

Vieillissement et nettoyage DNS

Tech - Par iTPro - Publié le 22 juillet 2011
email


Vous avez peut-être encore à l’esprit la guéguerre qui sévissait il y a quelques années entre les partisans de DNS (Domain Name System) et ceux de WINS (Windows Internet Name Service) ? A cette époque, DNS représentait une technologie entièrement nouvelle à laquelle les informaticiens accordaient une

Vieillissement et nettoyage DNS

confiance limitée. Aujourd’hui, la majorité des administrateurs voient dans DNS un service du type « paramétrer et oublier ». Les architectures DNS dynamiques configurées correctement gèrent désormais en toute transparence l’enregistrement et la résolution des noms, même pour les réseaux les plus complexes, moyennant un minimum d’effort supplémentaire.

Le problème de DNS est similaire aux autres problèmes mentionnés dans cet article : dans notre grande majorité, nous oublions de jeter un oeil à ce service dès qu’il ne requiert plus notre attention régulière. Certaines configurations sont ainsi oubliées lorsque nous passons à des projets plus conséquents et plus intéressants. Un paramètre en particulier qui embarrasse plus de domaines que vous ne le pensez concerne le vieillissement et le nettoyage des enregistrements DNS. Le problème tient à deux paramètres distincts nécessaires pour activer cette activité, dont l’un est souvent ignoré.

Un service DNS dynamique a besoin d’un mécanisme pour supprimer les enregistrements qui n’ont plus lieu d’être. La version Microsoftienne de ce mécanisme est le processus de nettoyage (« scavenging »). Chaque enregistrement dynamique se voit automatiquement attribuer un « âge » via son horodatage (Record Time Stamp). Vous pouvez voir les horodatages de vos enregistrements dynamiques existants en activant le mode avancé (Advanced) dans le gestionnaire DNS (DNS Manager) et en affichant les propriétés d’un enregistrement.

Les clients DNS rafraîchissent automatiquement leur horodatage à chaque démarrage, au renouvellement de bail DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol), ou toutes les 24 heures. Si l’enregistrement n’est pas mis à jour au cours d’un nombre de jours configuré, le serveur DNS procède au nettoyage (suppression) de l’enregistrement dans la base de données.

Les problèmes de la majorité des environnements tiennent ici au fait que le nettoyage est configuré à deux emplacements. Premièrement, via le gestionnaire DNS, le nettoyage doit être activé au niveau de l’onglet Advanced associé au serveur DNS proprement dit. Une fois la configuration effectuée à cet emplacement, l’exécution du nettoyage doit être configurée en cliquant sur le bouton de vieillissement (Aging) dans l’onglet General de chaque zone DNS.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 22 juillet 2011