> Data > Les bandes magnétiques ont-elles encore un avenir ?

Les bandes magnétiques ont-elles encore un avenir ?

Data - Par Yann Rolland - Publié le 19 mai 2015

Alors que depuis des années, on prévoit le déclin de la bande magnétique, la réalité montre qu’il n’en est rien. IBM et Fujifilm ont annoncé pouvoir augmenter la capacité de stockage maximale d’une cartouche à bande standard à 220 To.

Les bandes magnétiques ont-elles encore un avenir ?

Cette annonce montre que la bande magnétique continue de dominer le marché du stockage et archivage des données. Cette avancée ne sera pas commercialisée avant quelques années, mais elle représente 62 fois la capacité actuelle de la bande LTO-6.

Selon le International Magnetic Tape Storage Roadmap 2012 - 2022, le volume de données stockées sur bande augmentera de 45% d’ici à 2022, et le prix par Giga octet qui baisse de 24% par an va continuer sa descente. Le paysage de la bande magnétique a changé : il y a 25 ans on l’utilisait dans les datacenters pour sauvegarder les systèmes. Durant ces dix dernières années, le prix des disques durs a beaucoup baissé, alors que leur capacité a augmenté. Cette baisse de prix est liée à l’utilisation du stockage sur site et à distance en mode « As A Service ». En conséquence, l’utilisation des bandes magnétiques pour des besoins de sauvegarde a décliné. Néanmoins, ces cinq dernières années, les ventes de bandes magnétiques ont repris.
 
Ce qui a changé ces cinq dernières années c’est l’archivage. Selon la Tape Storage Roadmap, 95% des récupérations de données sont opérées dans les deux semaines suivant leur création, et compte tenu des capacités aléatoires du disque, il est le media le plus adapté pour le stockage ce moyen terme. Alors que la bande fournit du stockage à petit prix pour les données auxquelles on accède moins fréquemment.

Le volume de données que les entreprises créent aujourd’hui continue d’augmenter de manière fulgurante. Si la sauvegarde moyen terme et la reprise après sinistre continuent d’utiliser les disques durs, l’archivage de long terme exigé par la conformité réglementaire va de plus en plus utiliser la bande magnétique. Les avantages des bandes sont : une meilleure fiabilité, un cycle de vie d’archivage plus long, et des exigences en énergie et refroidissement moindres. Le coût total et final de la bande magnétique est donc inférieur à celui du disque.
 
La capacité LTO des bandes augmente, et depuis l’avènement du standard LTFS en 2010, il permet de récupérer un fichier unique depuis un lecteur de bande situé de l’autre côté du monde, comme avec les disques durs. La seule différence est que cela peut prendre une ou deux minutes supplémentaires pour récupérer un fichier depuis une bande LTFS.

Avec la progression constante de la capacité de stockage des bandes LTO, et la possibilité de stocker de plus en plus de données dans des bibliothèques hors site, il y aura de moins en moins de bandes à stocker sur les étagères.

Téléchargez gratuitement cette ressource

BYOD : Guide des meilleures pratiques en entreprise

BYOD : Guide des meilleures pratiques en entreprise

Ce livre blanc étudie des cas d’utilisation d’entreprise courants et définit les avantages de la gestion des terminaux mobiles, de la conteneurisation et de l’approche en couches de la sécurité qu’offrent ces deux systèmes. Découvrez maintenant les meilleures pratiques.

Data - Par Yann Rolland - Publié le 19 mai 2015