> Data > L’utilisation des données pour survivre !

L’utilisation des données pour survivre !

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 18 janvier 2021
email

Si les entreprises utilisent intensivement les données, les consommateurs sont bien plus prudents … La pandémie bouleverse décidément les façons de penser et d’agir, notamment le rapport aux données.

L’utilisation des données pour survivre !

Mieux gérer les affaires

Le Covid-19 accélère l’utilisation des données dans les opérations (79 % France, 77 % Royaume-Uni, 64% Allemagne).

Collecter et exploiter les données est propice à l’innovation (82% France), et visualiser les données en temps réel permet de prendre de meilleures décisions (92% France – 90% Europe).

Les données permettent aussi d’élaborer des projections, pour

  • Renforcer et soutenir le développement de l’entreprise
  • Améliorer le support IT
  • Gérer et organiser le retour au bureau en toute sécurité

Selon Frederik Maris, vice-président EMEA de Splunk « L’élaboration d’une stratégie de données soigneusement alignée sur les objectifs commerciaux peut améliorer la qualité de la prise de décision au sein d’une entreprise. »

 

Un actif stratégique

Aujourd’hui, les données sont perçues comme un actif stratégique pour la planification et la prise de décision. Les entreprises utilisent les données, plus spécifiquement, pour :

  • superviser régulièrement les indicateurs de performance de l’entreprise
  • examiner les données des clients plus étroitement
  • exploiter pour analyser les tendances et informer les nouveaux développements commerciaux

Téléchargez gratuitement cette ressource

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Microservices, containers, infrastructures cloud « software-defined »... ces innovations créent une complexité extrême à l’échelle du web et étendent considérablement le périmètre d’observabilité. Comment identifier et relever ces nouveaux défis ?

La disponibilité de l’infrastructure face aux crises de confiance

Si la fonction IT doit utiliser les données pour veiller à la disponibilité de l’infrastructure (notamment pour le télétravail), les niveaux de confiance associés à la résilience de l’infrastructure chutent …

  • Manque de confiance (France) dans l’infrastructure IT pendant la pandémie (21% contre 7 % seulement auparavant)
  • Chute de 24 points au Royaume-Uni, de 13 points aux Pays-Bas et de 9 points en Allemagne

 

Les attentes des consommateurs

Les consommateurs montrent des attentes pour leurs données privées.

  • L’utilisation des données de manière inappropriée

80,29 % (France) iraient voir ailleurs si une entreprise ou une marque utilise les données de manière irritante ou inappropriée

  • La confiance dans la banque

Les banques sont perçues comme un espace sûr pour le partage d’informations personnelles.

  • La méfiance envers les l’IoT

Il semble plus facile de communiquer son adresse e-mail à une banque (Royaume Uni 68 %) qu’à une entreprise fabriquant des dispositifs intelligents, IoT (19 %)

  • La préférence du service générique

Face au choix entre un service plus personnalisé et un service gratuit, générique, sans publicité ciblée, 50 % (Royaume Uni) opteraient pour le service générique. 16 % préfèrent un service fondé sur une analyse des données privées.

 

 

Source Splunk & Censuswide – 803 décideurs dont 203 en France – 4 098 consommateurs – Royaume-Uni, Allemagne, France et Pays-Bas – octobre 2020.

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 18 janvier 2021