> Data > Digitalisation : les tendances 2018 de la fonction Finance

Digitalisation : les tendances 2018 de la fonction Finance

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 05 juillet 2018
email

Parlons digitalisation de la finance et, plus particulièrement, des pratiques inédites et projets des organisations pour leur transformation digitale. Quelles sont les tendances pour optimiser la fonction finance ? Projet de dématérialisation, veille sur l’Intelligence Artificielle ou encore productivité, le directeur financier prend, désormais, conscience de son rôle dans cette révolution digitale et, à ce titre, découvrons le baromètre d’ITESOFT sur le sujet

Digitalisation : les tendances 2018 de la fonction Finance

Dématérialisation du processus P2P

La fonction finance privilégie la dématérialisation :

  • 27% sont équipés
  • 57% ont un projet en cours ou à moyen terme

Que préfèrent utiliser les organisations ?  Voici les résultats

  • La numérisation des factures
  • Le traitement métier de la facture

C’est-à-dire les workflow de validation (61%), l’automatisation de l’imputation (58%) et les rapprochements automatiques factures-commandes-réceptions (53%)

  • La digitalisation du traitement des demande d’achats

Téléchargez gratuitement cette ressource

M365 : Comment réduire les coûts, favoriser l’adoption et créer de la valeur métier ?

M365 : Comment réduire les coûts, favoriser l’adoption et créer de la valeur métier ?

Pensée pour Microsoft 365, Insight lance une offre de conseil innovante pour aider les directions IT à optimiser les coûts, favoriser l’adoption des outils et créer de la valeur métier en s’appuyant sur le potentiel de la plateforme, découvrez les 3 étapes clés.

Productivité, pilotage & fiabilité

Pas de doute, les enjeux sont nombreux et les 3 priorités de la fonction finance sont extrêmement bien ciblées à savoir

–          gagner en productivité (97%)

–          améliorer le reporting et l’aide à la décision (94%)

–          fiabiliser leur données et leur processus (93%)

Il est urgent aussi de maîtriser les délais de paiement et éviter les sanctions financières, et l’impact négatif sur l’image de l’organisation « name&shame »

 

 

Intelligence Artificielle & Blockchain

Les leviers d’optimisation sont activement recherchés. L’Intelligence Artificielle et la Blockchain sont peu utilisées, respectivement 1% et 5%, mais les directions financières sont en alerte et poursuivent leur veille

–          69% pour l’IA

–          50% pour la Blockchain (sécurisation des transactions)

Source Itesoft & Losam

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 05 juillet 2018