> Data > Baromètre RGPD 2022 : conformité et contrôles de la CNIL

Baromètre RGPD 2022 : conformité et contrôles de la CNIL

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 20 mai 2022
email

Entre accélération de la digitalisation de la conformité RGPD, freins au déploiement de projet et formation, le ton est donné dans le baromètre 2022 de Data Legal Drive.

Baromètre RGPD 2022 : conformité et contrôles de la CNIL

Deux fois plus d’entreprises activent la digitalisation des traitements de données personnelles par rapport à 2019 (15%). Les secteurs immobilier et tourisme restent à la traîne – 13%.
 
Si le principal frein au déploiement du projet de conformité RGPD est le manque de temps, les entreprises misent sur les communications interne et externe pour sensibiliser et éduquer les différents publics, et 42% veulent expliquer avec pédagogie que le traitement éthique des datas ne freine pas les enjeux business.
 
Plus d’une entreprise sur 2 craint un contrôle de la CNIL
Pour anticiper un éventuel contrôle, les entreprises se préparent et les Directions Générales mettent en place des actions pérennes. Mais la Direction générale valide plus facilement des actions et des budgets après une sanction de la CNIL selon 20%.
 
Cookies : les entreprises agissent
Parmi les conformités prioritaires en 2021, près de 67% des entreprises ont intégré une CMP à leur site web en 2022 (un site internet sur 3 était en conformité RGPD en 2019). Les entreprises se sentent aidées et jugent plus facile le recueil du consentement des internautes.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Créer une startup, c’est une aventure. Pour maximiser les chances de succès, il faut pouvoir rêver les pieds sur terre. Bénéficiez d'une feuille de route infographique complète pour mettre en œuvre un parcours de croissance robuste et pérenne avec SAP Business One & ERT Intégration - groupe kardol.

Cyberattaques : des mesures concrètes conformes à l’article 32 du RGPD
Depuis la crise sanitaire, 75% des entreprises ont évalué le niveau de sécurité de leur site web (protocole https, formulaires de recueils de données…).
Cette année, les DPO et juristes sont deux fois plus nombreux qu’en 2020 à avoir mené des actions concrètes avec la mise en place de mesures de sécurité conformes à l’article 32 du RGPD.

Google Analytics et conformité : la priorité !
Les entreprises utilisant Google Analytics sont près de 40% à souhaiter migrer vers d’autres solutions d’analyses conformes aux recommandations de la CNIL (25% espèrent poursuivraient avec Google Analytics grâce à un nouveau paramétrage respectant le RGPD).

Les nouvelles Clauses Contractuelles Types
48% des entreprises n’ont pas débuté le travail de mise en place des nouvelles CCT suite à l’arrêt de Schrems 2 (manque de connaissance et de temps). « En plus des nouvelles CCT, l’arrêt Schrems 2 ajoute la nécessite d’analyser chaque transfert de données pour évaluer la nécessité ou non d’ajouter à l’encadrement contractuel, un encadrement technique en additionnant des mesures de sécurité supplémentaires. » complète Thomas Vini Pires, Consultant Logiciel RGPD chez Data Legal Drive.

Le E-learning plébiscité par les DPO pour former les collaborateurs
Afin de former les collaborateurs au RGPD, les entreprises ont misé sur les réunions avec les directions métiers – 62%. Le e-learning s’envole avec plus de 38% ayant confié déployer cet outil au sein de leur structure.

Les formations professionnelles et les séminaires restent en bas de classement. Selon Thomas Vini Pires, c’est un outil utile et précieux pour les DPO qui peuvent « piloter l’avancée de la formation des collaborateurs grâce aux statistiques de suivi. En cas de contrôle, cela permet aux DPO de récupérer de prouver que les collaborateurs ont bien été sensibilisés et que des pistes d’audit sont à l’étude. »

 

Plus d’informations sur les résultats
 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 20 mai 2022