> Cloud > Cloud Computing World Expo 2015 ou le Cloud décrypté !

Cloud Computing World Expo 2015 ou le Cloud décrypté !

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 03 avril 2015
email

Les 1 et 2 avril 2015, s’est tenue la 6ème édition des salons Cloud Computing World Expo et Solutions DataCenter Management au Cnit Paris La Défense.

Cloud Computing World Expo 2015 ou le Cloud décrypté !

Une occasion pour plus de 4800 visiteurs de décrypter les tendances du Cloud au détour des allées, ateliers, conférences, et rencontres avec les acteurs qui plongent dans le Cloud aujourd’hui. Alors que bon nombre de DSI estiment que le Cloud est un bon moyen de diminuer les coûts, qu’en est-il ? Les questions et les attentes sont là. De la réalité d’un SI 100% cloud, à la profession de Service Broker, DSI as-a-Service, en passant par le Cloud hybride, l’évolutivité et l’agilité des Datacenters, l’efficacité et la performance énergétique, sans oublier la virtualisation et l’interconnexion des Clouds, la sécurité et le respect de la vie privée, l’Internet des Objets et le Cloud, beaucoup de sessions ont fait salle comble. Les sujets évidemment nombreux, ont été abordés lors du salon qui a rassemblé plus de 30 tables-rondes, 40 ateliers, 120 exposants et partenaires, occasion de discuter des enjeux économiques et politiques du Cloud et des Datecenters. Tous les clouds sont donc dans la nature …

Cloud Hangover

A l’heure du Salon Cloud Computing World Expo 2015, évoquons les résultats de l’étude ‘Cloud Hangover’ commanditée par Sungard Availability Services en février dernier. Les coûts de maintenance du Cloud additionnés aux coûts non planifiés représentent en France 1.46 milliard d’euros par an. Sungard Availability Services s’est ainsi intéressé à l’ « après transition vers le Cloud » qui se traduit par des coûts cachés et problèmes associés provoquant chez les professionnels IT une « migraine post-Cloud ». 90 % des entreprises françaises ont été confrontées à des coûts non planifiés pour le fonctionnement de leur Cloud, contre 81 % pour la moyenne de l’ensemble des répondants européens. Un mauvais diagnostic en amont sur le Cloud et une complexité liée à la multiplication des prestataires et des infrastructures sont autant d’éléments à prendre en compte. « Dans ce contexte de remise à plat des projets Cloud, si les entreprises françaises veulent réussir leurs objectifs initiaux de réduction des coûts IT, et réellement bénéficier des avantages du Cloud pour lequel elles ont déjà beaucoup investi, il leur faudra réussir l’intégration du Cloud dans leur infrastructure IT, en mode architecture hybride », explique Thierry Ghenassia, Directeur Général et Commercial, France, Belgique et Luxembourg de Sungard Availability Services.

Une certaine idée du Cloud Service Broker

Quant à la question concrète de la transition vers le Cloud, les préoccupations des DSI sont réelles, alors arrêtons-nous sur la notion Service Broker. Spécialisée dans l’hébergement depuis sa création, Linkbynet vient de fêter ses 15 ans le 1 avril ! « Notre métier de base, c’est bien l’infogérance » souligne Kareen Frascaria, Research and Innovation Manager chez Linkbynet, l’entreprise, se positionne dorénavant comme Cloud Service Broker avec une Business Unit dédiée depuis début janvier 2015. L’offre développée, SelfDeploy, portail de selfprovisionning constitue le socle de la stratégie de Linkbynet, « aujourd’hui, nous profitons du salon, pour présenter et lancer cette plate-forme, SelfDeploy, c’est à la fois la notion d’agrégation, mais aussi celle de l’amélioration ». Réactivité et autonomie sont garanties, le tout pour que la DSI puisse lutter contre le Shadow IT, maîtriser les budgets, et respecter les politiques de l’entreprise. « Nous avons fait des alliances avec les grands clouds, Amazon, Azure, Numergy et très prochainement Google, OVH et Softlayer, nous apportons du service au-dessus, c’est la couche supérieure » poursuit Kareen Frascaria. Le fait de pouvoir faire du multi-cloud et de ne recevoir qu’une facture unique est un vrai avantage pour le client, l’ajout de services (sécurité, performances, SLA…) est également fourni par les experts de Linkbynet, « nous enlevons la complexité du cloud, simplifions la tâche, faisons du sur-mesure, l’objectif, c’est améliorer le cloud grâce à nos différentes équipes » commente Kareen Frascaria. Du IaaS, Linkbynet pense déjà au PaaS et aux cloud marketplaces. La réflexion Cloud Service Brokerage est donc en bonne voie pour 2015.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Près de 45% des données sensibles de l'entreprise, notamment les données des applications Microsoft Office 365, sont stockées sur les terminaux des collaborateurs. Face aux pertes accidentelles de données ou encore aux attaques par Ransomwares, les directions IT doivent pouvoir garantir la sécurité et la protection des données et des applications des terminaux de l'entreprise. Découvrez comment garantir la protection des données de tous les collaborateurs mobiles grâce à Carbonite Endpoint 360

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 03 avril 2015