> Cloud > ESX versus ESXi

ESX versus ESXi

Cloud - Par iTPro.fr - Publié le 21 septembre 2010
email

Ce n’est plus un secret, ESX, l’hyperviseur historique de VMware est amené à disparaître. D’ici deux ans, il ne sera plus distribué dans sa forme telle que nous la connaissons, au profit de son remplaçant : ESXi.
 

Il est donc impératif, dès à présent, de préférer l’implémentation de cette nouvelle mouture autant que possible afin de faciliter la transition au moment venu…

ESX versus ESXi

La principale différence entre ESX et ESXi se situe au niveau du COS (Service Console).
Le COS, c’est ce fameux Linux Red Hat qui permet d’administrer ESX ou encore d’y installer des agents tiers à des fins de backup ou de supervision par exemple.

Et bien ce dernier a tout simplement été retiré sur la version ESXi pour ne conserver que l’essentiel : l’hyperviseur.
 

Dans le modèle ESX, le VMkernel s’occupait de faire tourner les VMs et le COS (qui était en fait ni plus ni moins qu’une VM) dans lequel tout était présent, les API de management, les différents agents, les commandes de configuration en CLI, …

Avec l’élimination du COS, le VMkernel d’ESXi se charge d’héberger directement les différentes API : celles de management, celles de monitoring hardware (CIM) ainsi que le strict minimum d’agents (vCenter vpxa, NTP, SNMP, DCUI…).

Tout le reste est externalisé et repose sur ces API pour communiquer avec le VMkernel.
Voir figure 1.

Les principaux avantages d’ESXi sont les suivants :

 

  • Réduction considérable du nombre de patchs, 90% des patchs sur ESX concernent le COS Linux, ESXi est donc bien plus stable, robuste et sécurisé que son grand frère ESX.
  • Qui dit moins de patch, dit moins de reboot des serveurs.
  • ESXi ne pèse que 32MB en RAM contre 2 à 3GB pour ESX, cela lui permet d’être installé sur clé USB ou même d’être directement intégré en ROM (ou SD-card) et vendu par les constructeurs de serveurs.
  • Sa légèreté lui permet de plus de booter très rapidement.
  • Une licence gratuite, bien évidemment réduite en fonctionnalités, est disponible pour ESXi !

Conclusion
 

Il va falloir changer les habitudes dans les tâches courantes d’administration d’une infrastructure virtuelle VMware. Fini le SSH sur chaque host pour redémarrer des services ou aller consulter les logs… ou presque.
Nous verrons prochainement qu’il est quand même possible de faire certaines choses sur la busybox (pseudo-shell) d’ESXi et surtout qu’il est possible de retrouver les joies de l’administration quotidienne d’ESXi en ligne de commande. Tout cela se pilote à partir d’un seul point central pour tout un parc d’ESXi, cette solution c’est vMA !

Pour aller plus loin :

KB : VMware ESX and ESXi 4.0 Comparison
Release Note ESXi4.0u1
ESXi 4.0u1 Configuration Guide
Une interview par Raphaël Schitz du créateur d’ESXi… un français !

 

A propos de l’auteur :

Ilann Valet est VCP / VSP / VTSP et surtout vExpert (équivalent du « MVP » chez VMware) et a
plus de 5 ans d’expérience dans le monde de la virtualisation, particulièrement sur les produits VMware.
Membre actif du Guvirt (groupe des utilisateurs de la virtualisation), il participe au support utilisateur sur forum-vmware.fr (VMUG) et anime le chan IRC #vmware-fr via http://webchat.freenode.net.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution qui se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Cloud - Par iTPro.fr - Publié le 21 septembre 2010