> Data > Comment calculer le retour sur investissement d’une solution d’archivage ?

Comment calculer le retour sur investissement d’une solution d’archivage ?

Data - Par Stéphane Estevez - Publié le 10 juillet 2015
email

L’une des stratégies clés pour maîtriser la croissance des données consiste à mettre en œuvre une solution d’archivage.

Comment calculer le retour sur investissement d’une solution d’archivage ?

L’investissement dans des solutions de stockage qui garantissent aux utilisateurs un accès continu aux données et optimisent l’investissement global permet de faire des économies et de gagner en efficacité, en performances et en capacité. Pour déployer une stratégie d’archivage, les responsables informatiques doivent cependant relever un défi de taille : justifier l’investissement.

(((IMG7772)))

D’après le rapport annuel d’ESG intitulé 2015 IT Spending Intentions Survey, le retour sur investissement (ROI) est l’un des principaux critères, qui influence les décisions d’achats technologiques des responsables informatiques. Lors de l’évaluation des solutions d’archivage, la présentation du retour sur investissement à la direction peut être une tâche ardue en raison du nombre de facteurs à prendre en considération dans l’analyse.

Or, il est possible de simplifier et d’affiner la méthode de calcul du retour sur investissement afin de consacrer plus de temps à la sélection de l’approche technologique adéquate qu’aux analyses du ROI requises pour l’approbation finale.

La liste suivante répertorie les catégories de dépenses types que les responsables doivent prendre en compte dans le calcul du retour sur investissement. Elle contient davantage de facteurs généralement nécessaires compte tenu de la faible contribution de chacun d’eux à l’investissement global, ce qui laisse une certaine marge de manœuvre pour simplifier l’analyse du retour sur investissement. Le calcul suivant pourra par la suite également intégrer les économies indirectes générées sur l’environnent de sauvegarde. En effet, adopter une stratégie  d’archivage permet de réaliser des économies au niveau des copies de sauvegarde et de leur réplication à des fins de PRA. Toutes les données ne « méritent » pas de rester dans le circuit de backup, et peuvent être archivées sur un tiers de stockage adapté.

Principaux facteurs à prendre en compte pour calculer le retour sur investissement d’une solution d’archivage

Dépenses d’équipement
•    Stockage
•    Switchs
•    Autre matériel
•    Licence logicielle
 
Coûts d’exploitation – Directs
•    Encombrement
•    Alimentation
•    Refroidissement
•    Contrats de maintenance
 

Coûts d’exploitation – Indirects
•    Mises à niveau de grande envergure
•    Pannes de disques

Une étude réalisée par le cabinet d’analystes Evaluator Group fournit une évaluation complète du coût total de possession d’une solution d’archivage. Cette analyse décrit les sources d’économies liées à la mise en œuvre d’une stratégie d’archivage. Le graphique ci-dessous inclut les coûts administratifs, environnementaux, de remplacement technologique et de maintenance dans l’analyse (en plus des coûts matériels et logiciels, bien entendu).

(((IMG7770)))

(((IMG7771)))

Les logiciels, les systèmes de stockage et la maintenance représentent les facteurs de coûts les plus importants. Les dépenses administratives et environnementales n’ont pas d’impact sur l’analyse globale. Enfin, les coûts de remplacement technologique n’ont d’incidence que sur une analyse à long terme (en général, plus de trois ans). Cette variable peut, par conséquent, être ignorée si l’évaluation porte sur un horizon plus court.

Les observations ci-dessus signifient qu’une analyse du retour sur investissement/coût total de possession tenant uniquement compte des principaux facteurs de coûts ci-dessous fournit des résultats suffisants pour justifier l’investissement ou non dans une solution d’archivage :
•   Coûts de licences logicielles
•    Coûts de systèmes de stockage
    Coûts de maintenance

Nous pouvons encore simplifier l’analyse en nous basant sur ces facteurs clés. Pour les produits en question, si l’on considère que la maintenance représente un pourcentage du prix d’achat à peu près équivalent pour tous les produits, l’intégration de la maintenance dans l’analyse a pour seul effet d’étendre la comparaison, mais ne change pas le résultat global ni la conclusion. Par conséquent, si la majoration des coûts de maintenance est sensiblement la même pour tous les composants, les principaux facteurs de coûts à inclure dans l’analyse peuvent se résumer aux licences logicielles et aux systèmes de stockage.

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

Data - Par Stéphane Estevez - Publié le 10 juillet 2015