> Data > Compréhension des données : les décideurs manquent de confiance

Compréhension des données : les décideurs manquent de confiance

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 23 juillet 2018
email

Selon les indicateurs, les entreprises font face à un nouveau défi ! Le déficit croissant de compétences empêche les décideurs de poser les bonnes questions aux données et aux systèmes. Alors, à l’heure où la donnée est clé dans toute stratégie, comment en tirer tout le potentiel et faire en sorte qu’une vraie culture du changement s’installe ?

Compréhension des données : les décideurs manquent de confiance

Data Literacy = compétence N°1 au travail

En raison de l’automatisation et de la robotique, selon McKinsey, 800 millions de travailleurs au niveau mondial perdraient leur travail d’ici à 2030.

Si, pour le Gartner, la « Data Literacy » est la compétence essentielle au travail, les chiffres sont peu réjouissants, puisque 76 % des décideurs en entreprise ne sont pas confiants dans leur aptitude à lire, traiter, analyser et exploiter les données.

Les entreprises devront investir fortement dans l’accompagnement des collaborateurs utilisant la donnée et donc dans le développement de la « culture de la donnée ».

 

Côté compétences, les zones les plus hésitantes sont

  • L’Europe (83%)
  • L’Asie-Pacifique (80 %)
  • Les États-Unis (67 %)

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Les 4 clés de la culture du changement

Face au manque de compétences en compréhension des données, voici 4 conseils à mettre en œuvre rapidement en entreprise

 

  • Les données = succès professionnel 

85 % des décideurs maîtrisant les données se jugent très performants au travail. De plus, les données les aident à mieux accomplir leur tâche (94 %) et une plus grande compréhension des données confère plus de crédibilité (82 %) à leur poste.

Il est urgent de prendre en compte ces éléments : performance, réussite et crédibilité.

 

  • Une envie d’apprendre avant tout 

78 % sont prêts à consacrer plus de temps et d’énergie à améliorer leurs compétences en matière de données. Les cadres indiens sont les plus enclins à apprendre (95 %), suivis par ceux de l’Asie-Pacifique (72 %) et les Européens (65 %).

 

  • Une confiance renouvelée

Qui sont les décideurs les plus confiants ?  A ce classement, nous trouvons les indiens (46 %), les Américains (33 %), les Espagnols (27 %), les Britanniques (26 %), les Australiens (22 %), les Allemands (20 %), les Singapouriens (17 %), les Français (16 %), les Suédois (15 %), les Chinois (12 %) et les Japonais (8 %).

Il est donc temps de renouveler la confiance des décideurs et de tous les collaborateurs dans la maîtrise de l’analyse données.

 

  • Une amélioration des compétences

48 % ont des difficultés à distinguer une fausse donnée de la vérité, il faut ainsi améliorer les compétences des collaborateurs pour y remédier

 

Source Qlik

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 23 juillet 2018