> Data > Conception bitemporelle : une notion du temps peut en cacher une autre

Conception bitemporelle : une notion du temps peut en cacher une autre

Data - Par Robert H. Brune - Publié le 24 juin 2010
email

Imaginez que votre base de données soit une machine à voyager dans le temps, vous pourriez traiter toutes les requêtes des utilisateurs ! L’analyse décisionnelle (en anglais BI, Business Intelligence), qui inclut OLAP, les data warehouses et les data marts ou encore le data mining, est un secteur en pleine expansion.Parmi les points communs fondamentaux des technologies BI, citons la gestion des données historiques et la mise en oeuvre d’une logique temporelle. Par exemple, un entrepôt de données type stocke des informations sur les ventes qu’une entreprise comptabilise par périodes de temps. Les données de vente de base peuvent avoir un historique concernant leurs révisions. Les conceptions de base de données bitemporelles améliorent les technologies BI en proposant une structure générale pour les données temporelles.

La conception de base de données bitemporelle constitue une technologie largement sous-utilisée, aux multiples applications possibles. La majorité des bases de données ont une forte proportion de contenu et de logique à caractère temporel ou pourraient exploiter ceux-ci à leur avantage. De nombreuses applications pourraient tirer parti de la conception bitemporelle, notamment la vente au détail, les systèmes de réservation, de prix, de taux de remise, de taux d’intérêt ou de planification de la production, la gestion des stocks, la médecine clinique et bien d’autres encore. La technologie bitemporelle propose une structure formelle permettant d’ajouter une notion temporelle à vos bases de données. Le présent article aborde certains concepts et propose des exemples de cette approche. Les détails de mise en oeuvre et d’autres améliorations feront l’objet de prochains articles.

Conception bitemporelle : une notion du temps peut en cacher une autre

L’idée clé derrière la conception bitemporelle est la possibilité de suivre deux notions du temps, intitulées ValidTime et TransactionTime. Il est, à cet égard, essentiel de bien comprendre les trois termes clé suivants :

• ValidTime : Période pendant laquelle le fait consigné sur une ligne est valide ou applicable.

• TransactionTime : Période pendant laquelle nous « croyons » le fait consigné sur une ligne.

• Période : Durée avec un début et une fin déterminés ; par exemple, la période du 1er décembre au 31 décembre a une durée de 31 jours.

Comme vous allez le voir dans les exemples qui suivent, l’un des concepts clé de la conception de base de données bitemporelle est le suivant : vous ne supprimez jamais physiquement les lignes contenant vos données historiques. Vous procédez à une suppression logique des lignes en spécifiant une fin pour leur période TransactionTime. Vous ajoutez des lignes et vous les supprimez d’un point de vue logique, mais pas physique.

La croissance d’une table peut alors devenir un problème, mais il est possible de gérer efficacement l’espace disponible en partitionnant les tables en fonction de l’historique et en archivant les données historiques.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Cloud Privé Hébergé

Guide de Cloud Privé Hébergé

Comment permettre aux entreprises de se focaliser sur leur cœur de métier, de gagner en agilité, réactivité et résilience en s’appuyant sur un socle informatique performant, évolutif et sécurisé ? Découvrez les avantages des solutions de Cloud Privé hébergé de la CPEM.

Data - Par Robert H. Brune - Publié le 24 juin 2010