> Mobilité > Configuration d’Exchange ActiveSYNC

Configuration d’Exchange ActiveSYNC

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Paul Robichaux. Mise en ligne 21 Février 2006 : Publication Exchange Magazine : Novembre 2005

De plus en plus d’utilisateurs prennent conscience des avantages que procurent les accès à la messagerie mobile. C’est en tout cas ce que semble indiquer l’engouement actuel pour les périphériques de messagerie sans fil, tels que les périphériques de poche Blackberry RIM (Research In motion), les téléphones Smartphone Windows Mobile et les PC de poche.

Bien que le nombre de ces périphériques demeure relativement faible, Microsoft table sur une augmentation significative du parc déployé : en 2002, l’éditeur a décidé d’intégrer la fonctionnalité de son produit Mobile Information Server (MIS), nom de code Airstream, dans Exchange Server 2003. Lors de son lancement, la version 2003 d’Exchange Server est devenue presque instantanément la plus déployée des solutions compatibles avec les messageries mobiles, même si bon nombre de sites n’emploient pas encore les fonctionnalités de mobilité.A l’évidence, les messageries prenant en charge la mobilité sont importantes aux yeux de Microsoft. Non seulement l’éditeur a inclus le moteur Exchange ActiveSync (EAS) dans Exchange 2003, mais il a aussi, fait inhabituel, décidé de proposer sous licence son protocole EAS AirSync aux sociétés dont les produits concurrencent directement le système d’exploitation Windows Mobile. Dans le même temps, Microsoft collabore avec un certain nombre de partenaires sélectionnés, tels que Good Technology et Intellisync, dont les solutions complètent la fonctionnalité de messagerie mobile intégrée d’Exchange. C’est dans ce contexte que je vais présenter ici EAS, ses possibilités et ses limites, et expliquer comment ce moteur peut vous aider à proposer une fonctionnalité de messagerie mobile à vos utilisateurs.

Configuration d’Exchange ActiveSYNC

Depuis maintenant un certain temps, les périphériques mobiles peuvent accéder à la messagerie électronique via les protocoles d’accès bien connus POP et IMAP. Vous pourriez affirmer qu’Exchange gère l’accès des périphériques mobiles depuis la version 5.0. Toutefois, les utilisateurs demandent de plus en plus de fonctionnalités pas nécessairement proposées par les protocoles IMAP et POP. Leurs attentes sont les suivantes : synchronisation (afin que les données soient visibles sur le périphérique mobile et sur le client de messagerie « normal »), accès aux données de la messagerie, du calendrier et des contacts, ainsi que fidélité complète du contenu des dossiers et des données entre les périphériques. Par ailleurs, la gamme de périphériques de poche Blackberry et la combinaison serveur/ordinateur de poche GoodLink de Good Technology ont habitué les utilisateurs à bénéficier d’une mise à jour permanente de leurs périphériques, sans avoir à planifier des synchronisations manuelles.

EAS répond à toutes ces attentes. Bien que ce terme soit employé indistinctement pour plusieurs composants et fonctionnalités Exchange, il décrit, à proprement parler, le moteur de synchronisation qui met en oeuvre le protocole AirSync. Le moteur EAS et le périphérique mobile collaborent pour détecter et synchroniser les données. Le périphérique mobile doit systématiquement lancer la synchronisation, bien que vous puissiez activer la fonctionnalité AUTD (Always Up to Date) afin de déclencher automatiquement cette opération à l’arrivée d’un nouveau courrier.

EAS est compatible avec une multitude de périphériques :

• Les périphériques Windows Mobile 2002 (y compris ceux exécutant Microsoft Pocket PC 2002 et Smartphone 2002) utilisent AirSync 1.0.
• Les périphériques Pocket PC 2003 et Smartphone 2003 emploient AirSync 2.0. Cette version est requise pour AUTD.
• Le PalmOne Treo 650 prend en charge AirSync 2.0, bien que sa mise en oeuvre varie quelque peu de celle de Windows Mobile.
• Microsoft et Motorola ont annoncé la prise en charge d’EAS par le téléphone Motorola a720 basé sur Linux, bien qu’il ne soit pas encore disponible au moment de la rédaction de cet article.

Ne confondez pas EAS avec OMA (Outlook Mobile Access) ; en fait, le premier synchronise les données vers votre périphérique mobile, alors que le second (comme Outlook Web Access (OWA)) vous permet de consulter des messages et la liste d’adresses globale (GAL) sans copier de données persistantes sur votre périphérique de poche.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010