> Cloud > Décryptage de la stratégie Cloud Computing de Microsoft (1/2)

Décryptage de la stratégie Cloud Computing de Microsoft (1/2)

Cloud - Par Arnaud Alcabez - Publié le 05 octobre 2010
email

Le 27 Février dernier se déroulaient les Microsoft Hosting Days, à Paris. Cette réunion annuelle est réservée aux partenaires Microsoft spécialisés dans les solutions d’hébergement. Pour cet événement, les équipes de Microsoft ont détaillé l’offre Microsoft Business Online Services, dont la présentation d’ouverture est disponible sur le site de Microsoft.

Durant cette présentation, quelques informations ont été communiquées. Selon l’éditeur, le marché de la communication en entreprise pèserait mondialement 42 milliards de dollars en 2009.

Décryptage de la stratégie Cloud Computing de Microsoft (1/2)

Ce chiffre est segmenté en plusieurs sous-domaines : 50 % pour la VoIP, 25 % pour la messagerie, 20 % pour les plateformes documentaires, 2,5 % pour EIM (Entreprise Instant Messaging), et 2 % pour l’UM (Unified Messaging). La part de marché d’Exchange Server dans les entreprises aurait atteint les 63,5 %, avec un petit retard pour la France (61 %).

Microsoft serait toujours selon eux sur une croissance d’un peu moins de +2 %, avec un objectif à 70 % d’ici 5 ans. Si pour le marché grand public (ou consumer), Microsoft n’a pas communiqué de synthèse sur l’ensemble de ses produits, ils ont par contre indiqué que Live Messenger (dans ses différentes versions) est utilisé en France par 18,5 millions de personnes.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, 70 % des usagers ont plus de 30 ans, même si ces derniers représentent une faible part des volumes échangés. Les perspectives de l’offre S+S (Software as a Service) Microsoft a fait réaliser une étude en 2006 à propos des usages de ses clients où il apparaît qu’un client type estime qu’un prix de 15$ par boîte aux lettres par mois (et de 20$ avec un espace SharePoint) est une offre proportionnée.

Au total, le coût récurrent d’un PC utilisant un service hosté serait de 50$ par mois, selon l’éditeur. Par exemple, sur le seul segment SMS&P, 14 % des sondés étaient favorables à une solution de messagerie hébergée. Microsoft s’appuie également sur deux études de marché. La première, réalisée par Gartner, prévoit une augmentation des solutions hébergées de +32 % entre 2007 et 2011.

La seconde, d’origine IDC, laisse entendre que d’ici 2011, 25 % des services de communications unifiées sera consommé sous forme de S+S ou Software as a Service. Le même cabinet évalue que 70 % des nouveaux contrats signés sur Exchange Server proviendront de l’offre S+S. La société de conseil Infosys Consulting va même plus loin, en projetant que les revenus de Microsoft en rapport avec BPOS pourraient atteindre les 2,4 milliards de dollars en 2011.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Cloud - Par Arnaud Alcabez - Publié le 05 octobre 2010