> Data > Données non structurées : Comment les entreprises en tirent parti pour innover ? 

Données non structurées : Comment les entreprises en tirent parti pour innover ? 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 06 octobre 2022
email

La donnée est au cœur des progrès technologiques et sociétaux rendus possibles par la transformation numérique.

Données non structurées : Comment les entreprises en tirent parti pour innover ? 

Or, bien que les données non structurées soient précieuses pour innover, la plupart des technologies actuelles n’ont pas été conçues pour les exploiter. Il est important de reconsidérer une bonne stratégie en matière de données non structurées, notamment en matière d’infrastructure.

Fabrice Gourlay, Vice President of Sales EMEA de Qumulo partage son expertise.

Ces données non structurées sont représentées par des fichiers image, audio, texte ou encore vidéo. D’après Fintech Futures, les données non structurées représentent aujourd’hui 80 % de toutes les données détenues dans les entreprises, rien que dans le secteur bancaire et assurance, imaginons pour des entreprises du secteur divertissement ou encore le secteur de la Santé. Bien que les données non structurées entrent rarement dans des cases standard, elles sont l’essence même du changement et de l’innovation. D’ici 2024, les entreprises tripleront le volume de données non structurées stockées sur site, en périphérie ou dans le cloud.  

Des données non structurées qui restent problématiques 

Représentant des centaines de téraoctets et bien plus, les données non structurées sont des données brutes, saisies par des capteurs, des caméras, des séquenceurs, des scanners médicaux ou encore des voitures. Face à ce volume exponentiel, les organisations sont désorientées, et pour cause ! Ce type de fichiers natifs représente une charge de travail considérable, d’autant plus que les systèmes de stockage existants, obsolètes et peu évolutifs, peinent à les exploiter. L’extension de leurs capacités de stockage confronte les entreprises à un autre obstacle, celui des silos de données non structurées peu propices à l’analyse. La consolidation des données parvient à limiter la capacité de stockage, mais ne règle pas le problème de l’exploitation. Les données non structurées ne font qu’accélérer la migration sur du cloud public, service essentiel pour 90 % des innovations en matière de données et d’analyse. Plus vite les entreprises passent au cloud public, plus elles gagnent en compétitivité. 

Fabrice Gourlay

Aujourd’hui, les options de cloud sont nombreuses mais pour préparer l’avenir, il est nécessaire de choisir des stratégies d’infrastructure qui offrent une flexibilité. Miser sur des applications qui créent de la valeur pour vos utilisateurs finaux est indispensable ainsi que choisir des logiciels d’infrastructure qui permettent de normaliser les pratiques et de réduire la complexité, l’est tout autant. Dans cette perspective, il est essentiel de choisir une plateforme de fichiers et de données stable, qui traite les données non structurées dans leur format de fichier natif. Le choix du stockage flexible et rentable reste à privilégier et transcende les limites des solutions matérielles, des datacenters et du cloud. 

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Trois étapes clés : Consolidation, extension, transformation

En transférant les données d’une entreprise vers le cloud, il faut prendre en compte ces trois étapes suivantes : la consolidation, l’extension et la transformation.

La consolidation représente celle des données non structurées et des workloads en un seul endroit, les coûts en sont réduits ainsi que la complexité de la gestion de plusieurs systèmes.

Deuxièmement, nous parlons d’extension des données non structurées et des infrastructures au cloud public. Il est possible de le faire par le biais d’un cloud burst ou en créant des workloads individuels qui peuvent osciller entre l’option sur site et le cloud.

Enfin, la transformation, désigne celle des flux de travail pour qu’ils soient entièrement basés sur le cloud. Une transformation numérique durable prend du temps, il faut donc être patient, prendre des mesures stratégiques et veiller à ne pas passer directement à la transformation.

 

En suivant ces étapes, les entreprises font preuve d’implication dans l’amélioration de leur stratégie d’infrastructure et en adoptant des mesures stratégiques pour passer au cloud, ils économisent du temps et de l’argent. Avec la bonne plateforme de données, ils peuvent prendre le contrôle total de leurs données non structurées et tirer parti de leur valeur et de leur potentiel pour démultiplier l’innovation.

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 06 octobre 2022

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT