> Data > Dossier Développement : Quoi de neuf dans Visual Studio 2010 ? (2/2)

Dossier Développement : Quoi de neuf dans Visual Studio 2010 ? (2/2)

Data - Par Florent Santin et Etienne Margraff - Publié le 03 janvier 2011
email

2010 a été l’année d’une nouvelle version majeure de l’environnement de développement qu’est Visual Studio.

Au programme, une totale refonte graphique, l’intégration du Framework 4.0 et de ses outils, l’amélioration des outils de qualité et toujours un focus sur la collaboration de l’équipe grâce à Team Foundation Server !

Dossier Développement : Quoi de neuf dans Visual Studio 2010 ? (2/2)


Mais la gamme Visual Studio 2010 cache dans ses produits un petit nouveau, dédié non pas aux développeurs comme ses grands frères, mais aux testeurs fonctionnels. Ceux-ci disposent maintenant de leur propre outil, « Microsoft Test and Lab Manager » pour travailler, non pas sur du code, mais sur des cas de tests. Ils peuvent ainsi évaluer facilement le travail des développeurs, mettre très rapidement en avant, de manière automatique ou manuelle, les disfonctionnements et les diffuser pour correction avec un maximum d’information : contexte d’exécution, log Windows, résolution de l’écran, navigateur, processeur, système d’exploitation… ou encore vidéo et informations de debug pour reproduire le bug!

Cet outil, bien qu’indépendant de Visual Studio 2010, reste connecté à Team Foundation Server. Ainsi les cas de tests, décrivant les scénarios de validation des fonctionnalités, sont des éléments de travail stockés et gérés dans le serveur au même titre que les tâches de développement. De plus, le report d’anomalies passe par la création d’éléments de type Bug déjà utilisés au quotidien.

Au-delà d’un simple outil de planification et d’exécution de tests, Microsoft Test and Lab Manager permet d’exploiter la nouvelle brique de Team Foundation Server : le Lab Management. Cette dernière permet de mettre en place un laboratoire de tests virtuels en offrant la possibilité de créer des modèles d’environnements. On pourra ainsi instancier une infrastructure de tests prête à être utilisée lors de l’exécution de tests : tout cela en un clic ! Un testeur pourra, grâce à cette fonctionnalité, attacher une capture instantanée d’un environnement à un élément de travail de type bug : le développeur retrouvera alors ce dernier dans l’état dans lequel il était quand le bug est survenu!

La combinaison des aspects de tests et de laboratoires de tests offre un outil puissant permettant d’approcher du Graal de toute équipe de développement: toujours avoir toutes les informations nécessaires à la reproduction et la correction d’une anomalie.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Data - Par Florent Santin et Etienne Margraff - Publié le 03 janvier 2011