> Data > Dossier SQL Server : Exploitation de SQL Server 2008 via le code (2/2)

Dossier SQL Server : Exploitation de SQL Server 2008 via le code (2/2)

Data - Par Don Kiely - Publié le 22 septembre 2010
email

SQL Server 2008 propose une tonne de nouveautés pour les DBA, mais si vous souhaitez réellement aller au fond, un peu de code ne fera pas de mal.

SQL Server 2008 concerne majoritairement les administrateurs système (SA) et les administrateurs de base de données (DBA). Mais il s’agit également d’un référentiel pour les données utilisées par les applications, ce qui le met à la portée de ceux qui ne sont pas rebutés par un peu de code. Cette nouvelle mouture fait le plein de choses intéressantes pour le développement direct d’applications. Nous allons examiner plusieurs des nouveautés ou améliorations que nous considérons comme les plus utiles et les plus intéressantes pour les passionnés du code.

 SQL Server 2008 est une application serveur et la plus grande partie de ses fonctionnalités visent à la rendre plus robuste, peu importe les types de charges auxquelles les applications la soumettent. Cette version regorge de fonctions d’administration qui facilitent de manière extraordinaire l’installation, la gestion et la sécurisation de la base de données. Il existe généralement une différence entre les fonctionnalités qui intéressent les adminis trateurs et les développeurs ou que ces deux groupes d’utilisateurs exploitent tout au long de la journée.

Néanmoins, SQL Server 2008 propose un certain nombre de fonctions d’administration utiles pour les développeurs. La commutation de partitions est l’une d’elles. Les développeurs et les administrateurs utilisent depuis longtemps des partitions de table pour stocker des sousensembles de données dans différentes tables, généralement pour des raisons de performances ou de stockage des données.

Un scénario fréquent consiste à stocker les transactions de chaque année civile dans une table distincte et à placer chacune des tables dans un groupe de fichiers séparé. Vous pouvez créer une requête UNION pour extraire et synthétiser les données lorsque vous devez accéder à ces dernières, notamment pour créer un état englobant toutes les périodes temporelles.

Cette approche fonctionne, mais requiert un certain travail de configuration et il faut souvent modifier le code lors de l’ajout d’une nouvelle table partitionnée au début d’une nouvelle année civile. (Il existe bien d’au tres méthodes pour effectuer cette tâche.) Il est possible d’employer ce type d’approche pour archiver d’anciennes données tout en les conservant à portée de main aux fins d’analyse.

La commutation de partitions permet d’ajouter une table en tant que partition d’une autre table déjà partitionnée, de supprimer le partitionnement pour créer une table agrégée unique et de déplacer une partition d’une table partitionnée vers une autre. Vous pouvez toujours configurer votre propre approche pour mettre en oeuvre ces fonctionnalités, mais SQL Server 2008 vous permet d’effectuer ces tâches au moyen des instructions ALTER TABLE et ALTER PARTITION.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité du Télétravail Top 5 IT Expert

Sécurité du Télétravail Top 5 IT Expert

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Data - Par Don Kiely - Publié le 22 septembre 2010