> Data > Exploitation de SQL Server 2008 via le code

Exploitation de SQL Server 2008 via le code

Data - Par Don Kiely - Publié le 24 juin 2010
email

SQL Server 2008 propose une tonne de nouveautés pour les DBA, mais si vous souhaitez réellement aller au fond, un peu de code ne fera pas de mal. 

SQL Server 2008 concerne majoritairement les administrateurs système (SA) et les administrateurs de base de données (DBA). Mais il s’agit également d’un référentiel pour les données utilisées par les applications, ce qui le met à la portée de ceux qui ne sont pas rebutés par un peu de code. Cette nouvelle mouture fait le plein de choses intéressantes pour le développement direct d’applications. Nous allons examiner plusieurs des nouveautés ou améliorations que nous considérons comme les plus utiles et les plus intéressantes pour les passionnés du code. 

Depuis SQL Server 2005, Management Studio se présentait comme une version étendue de Visual Studio. En 2005, l’implémentation était utile, mais ne donnait pas l’impression d’être finalisée. Dans SQL Server 2008, Microsoft a fait de Mana – gement Studio un environnement abouti à la fois pour les administrateurs et les développeurs. (Les membres des deux groupes qui préfèrent les interfaces en ligne de commande peuvent aussi utiliser l’outil Windows PowerShell extensible.)

De nombreuses fonctionnalités seront familières aux utilisateurs qui évoluent vers SQL Server 2008, mais une multitude de nouveautés facilitent considérablement l’utilisation de cette version. Pour les développeurs, la nouveauté probablement la plus intéressante dans Management Studio est IntelliSense. Incontournable depuis longtemps dans Visual Studio, elle permet d’écrire du code dans une fenêtre Query Editor et de réduire les consultations de la documentation en ligne pour trouver la bonne syntaxe ou les descentes en rappel dans l’Explorateur d’objets (Object Explorer) afin de trouver le nom de la procédure stockée nécessaire.

La fonctionnalité, telle qu’elle existe dans SQL Server 2008, est largement similaire à son homologue dans Visual Studio et propose une liste d’objets et de méthodes à mesure que vous tapez du code. La deuxième fonctionnalité la plus convoitée dans Management Studio est le débogage T-SQL.

Vous pouvez désormais déboguer le code directement dans cet environnement et bénéficier de toutes les fonctionnalités escomptées, y compris la possibilité de parcourir le code pas à pas, de visualiser et de modifier des variables locales, de surveiller des expressions et de définir des points d’arrêt. Même si le débogage dans Management Studio n’est pas aussi poussé que dans Visual Studio, il est fonctionnel et propose une multitude d’outils pour accomplir votre travail. Bien évidemment, vous pouvez ouvrir une session de débogage T-SQL dans Visual Studio, d’où la possibilité d’avoir le meilleur des deux mondes. 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Data - Par Don Kiely - Publié le 24 juin 2010