> Cloud > GuVirt : « Nous allons démystifier l’aspect marketing du Cloud »

GuVirt : « Nous allons démystifier l’aspect marketing du Cloud »

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 05 novembre 2010
email

Le GuVirt rappelle ses troupes. Le groupe des utilisateurs de la virtualisation organise le 3 décembre prochain sa deuxième conférence annuelle.

L’évènement se déroulera cette année durant toute une journée, avec pour thème "De la virtualisation au cloud computing, comment s'y retrouver ?". Une centaine de personnes sont donc attendues sur la Péniche « La Sans Soucis », amarrée au pont de Sèvre. Cédric Bravo, co-président du GuVirt, nous présente l’événement, et évoque l’impact du cloud computing pour les années à venir.

GuVirt : « Nous allons démystifier l’aspect marketing du Cloud »

iTPro.fr : Pouvez-vous présenter le GuVirt en quelques mots ?

J’ai repris le groupe il y a environ trois ans avec le souhait d’en faire une communauté dédiée aux technologies de virtualisation qui ne soit pas fermée à un éditeur en particulier. Un de nos buts principaux était de promouvoir et de démocratiser les technologies de virtualisation car Il y a trois ans, la virtualisation n’allait pas forcément de soit. Comme le cloud aujourd’hui, c’était le concept à la mode, et cela engendrait beaucoup de méfiance. Aujourd’hui nous comptons 6000 inscrits, avec une petite centaine de personnes actives, et une trentaine de contributeurs qui proposent des articles.

Quel est l’objectif du groupe ?

Passionné de technologie, nous étions tout à fait persuadé que la virtualisation représentait une révolution majeure des systèmes d’informations. C’est ce qui se vérifie aujourd’hui, et c’est ce qui explique aussi en partie notre succès. L’objectif de notre site est de proposer du contenu technique, mais aussi décisionnel de haut niveau (architecture, aide à la décision). Nous récupérons de nombreux documents auprès d’éditeurs comme Microsoft, VMware ou Citrix, et nous consolidons ceux qui nous paraissent les plus pertinents dans notre base. Les membres ont aussi la possibilité de proposer des documents à archiver. Le but est de les conserver tous en un point unique, car parfois ces documents ne sont plus disponibles chez les éditeurs.

Quel va être le thème de cette nouvelle conférence du GuVirt ?

Nous allons donner un éclairage un peu différent par rapport à l’année dernière. Aujourd’hui, la question de la virtualisation ne se pose plus vraiment. Les interrogations se portent désormais vers les technologies du cloud qui sont étroitement liées avec les technologies de virtualisation.

Nous avons l’impression que l’histoire se répète. Comme avec la virtualisation il y a quelques années, les éditeurs se mettent à coller « Cloud » sur toutes leurs offres… ce qui a pour effet de créer une certaine confusion. Nous allons essayer de démystifier l’aspect marketing du Cloud et de démontrer que les choses sont beaucoup plus simples qu’il n’y parait.

Quel va être l’impact du cloud sur l’informatique ?

Ce qu’on appelle le cloud n’est finalement que l’arrivée à maturité des offres en ligne qui, pour la plupart, existent depuis plusieurs années. Aujourd’hui, on les qualifie de cloud car il y a cette composante commune d’élasticité et de facturation à la demande qui est en train de se propager à différents types de plate-formes.

Nous allons assister à une disparition des concepts de serveurs au profit de concept de services. Nous allons déployer et consommer des services de la même manière que l’on branche un appareil ménager sur l’électricité. Comme nous payons notre consommation d’électricité sans nous soucier de la manière dont elle est produite nous consommerons des services informatiques. Ces services pourront être des applications, des plate-formes de développement fournissant de la puissance de calcul mais aussi des jeux vidéo. Demain, nous ne réfléchirons plus en terme de machine mais en terme de services. Pour fournir ces services, nous assisterons à l’avènement de méga-usines informatiques, des data-centers gigantesques capables de les produire à un coût de revient impossible à réaliser pour des petites entités.

Si la technologie rend cela possible aujourd’hui, ces changements sont aussi motivés par le fait que l’informatique est définitivement rentré dans une ère de recherche d’optimisation des coûts. On peut même dire que la réduction des coûts est devenue l’un des moteurs du secteur.

Comment va se dérouler la conférence ?

Après une courte présentation du groupe, de nos actions et de nos projets pour les prochains mois, nous établirons un bilan de la virtualisation dans les entreprises aujourd’hui. Nous laisserons ensuite la place aux autres intervenants, Quest, Microsoft et VMware. Nous clôturerons sur une conférence plus généraliste qui tentera de démystifier les concepts du cloud et d’identifier les impacts sur l’informatique de demain.
Tout au long de la journée, il sera possible de rencontrer les différents éditeurs sur leurs stands.

Pour plus d’informations, le programme complet de la journée et pour les inscriptions, rendez-vous sur le site du GuVirt.

Téléchargez cette ressource

Microsoft 365 : HP Subscription Management Services en détail

Microsoft 365 : HP Subscription Management Services en détail

Collaboration à distance, environnements de travail et productivité optimisés, gestion évolutive des licences, accélérez la transformation de votre business pour le faire entrer dans l’ère de la collaboration hybride. Découvrez comment le service de gestion des abonnements HP peut vous aider à optimiser vos investissements et votre stratégie de gestion de vos abonnements Microsoft 365.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 05 novembre 2010