> Cloud > Hyperviseurs clients, l’alternative aux solutions VDI

Hyperviseurs clients, l’alternative aux solutions VDI

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 06 juillet 2011
email

Ancien consultant chez HP, Damien Bruley a fondé Virtic au début de l’année 2010. Cette société est spécialisée dans la virtualisation du poste de travail et revend la solution Virtual computer, un hyperviseur client équivalent au Xen Client de Citrix.

Pour Damien Bruley, la virtualisation locale du poste de travail est la meilleure réponse aux problèmes de mobilité posées par le VDI.

Hyperviseurs clients, l’alternative aux solutions VDI

iTPro.fr : Quels sont les différents concepts de virtualisation du poste de travail ?

Damien Bruley : Il en existe deux. D’abord, tout ce qui est VDI, soit la virtualisation du poste de travail dans l’infrastructure avec exécution sur un serveur. Dans cette architecture, tout est exécuté dans le datacenter et l’affichage est déporté sur le poste de travail.

Le deuxième concept est celui que nous défendons : l’exécution locale. On retrouve les mêmes acteurs sur les deux marchés. Citrix peut travailler en VDI avec Xen Desktop qui tourne sur l’infrastructure, ou avec Xen Client qui permet de tourner localement. VMware propose également un mode déconnecté de leur solution VDI. En revanche il s’agit là non pas d’un hyperviseur de type 1 come Xen client mais d’un hyperviseur de type 2, c’est-à-dire qu’il est basé sur un OS hôte déjà installé sur la machine.

Quel intérêt à opter pour la virtualisation client ?

La virtualisation côté serveur ne résout pas les problèmes de mobilité. Si on regarde les études IDC ou Gartner, 70 % des ordinateurs vendus sont des portables. Il y a donc un fort besoin de mobilité et de travailler en mode déconnecté, dans les transports par exemple. Avec une solution VDI, la nécessité d’être connecté constitue une importante limitation.

Ensuite il faut dédier une infrastructure aux postes virtuels dans le datacenter, ce qui va à l’inverse des stratégies des DSI qui sont de réduire au maximum l’espace du centre de données. Dans certaines grandes entreprises, on peut grimper jusqu’à 130 000 postes de travail. Sans parler des besoins en stockage qui vont nécessiter d’acheter de nouvelles baies.

Un autre point très important concerne la sauvegarde. Même sur la virtualisation de serveurs, la sauvegarde de VMs n’est pas si simple que ça. Elle engendre une réflexion totalement différente d’une sauvegarde traditionnelle.

Les performances de la virtualisation sont-elles meilleures en local ?

En mode VDI, où la virtualisation du poste de travail est située au sein de l’infrastructure, la vidéo, l’audio ou encore la VoIP sont difficiles à faire fonctionner en mode production puisque tout est déporté. Il faut une bande passante et des serveurs performants. En plus chaque VM va travailler et s’exécuter en collaboration par rapport aux autres utilisateurs qui utilisent leur VM sur le même serveur. Si un des utilisateurs à un pic d’activité, cela va se faire au détriment des VMs qui tournent à coté sur le serveur. C’est un point assez sensible puisqu’on ne peut pas limiter un utilisateur aux fonctionnalités les plus simples de son poste.

Tous ces problèmes sont résolus avec les hyperviseurs clients. Le déploiement est le même qu’avec un hyperviseur serveur mais on résout les problèmes de connexion puisqu’on peut fonctionner complétement en mode déconnecté en gardant 95 % à 98 % des performances natives du poste de travail. On évite par ailleurs une forte charge sur le serveur puisqu’il n’y a plus d’infrastructure ou de stockage dédié.

La machine hôte a-t-elle besoin de davantage de puissance ?

Effectivement, le seul point négatif de cette solution est qu’elle ne fonctionne pas avec des terminaux légers. Mais comme nous l’avons vu, la tendance est au laptop et même les ordinateurs portables vendus il y a trois ou quatre ans ont les capacités pour faire tourner un hyperviseur. Intel et AMD fournissent en standard les instructions de virtualisation sur les portables.

Plus d’informations : Virtic

Téléchargez gratuitement cette ressource

IA : Quels scénarios prioriser ?

IA : Quels scénarios prioriser ?

L’intelligence artificielle (IA) est passée de la science-fiction au monde réel, mais quels sont les scénarios à prioriser pour exploiter tout le potentiel de l’IA en entreprise ? découvrez les meilleures approches pour y parvenir, dans ce rapport « The Economist - Intelligence Unit » parrainé par Microsoft.

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 06 juillet 2011